Forum: La Figurine Historique et Fantastique


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Créations à Reptor
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeAujourd'hui à 9:51 par doudou

» U-boat Andréa 54 mm
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeAujourd'hui à 8:41 par bono

» La Meridiana Chasseur Chasseur assiniboine XIXe
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeAujourd'hui à 8:40 par bono

» Dress a Greeny / Concours d'habillage, sculpture
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeAujourd'hui à 7:08 par Lours

» Le vieil arbre (Fehur the treeman) - Terminé
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeAujourd'hui à 7:04 par Lours

» Chronos Miniatures
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeAujourd'hui à 0:13 par alain74

» Vu sur Putty & Paint
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeHier à 23:11 par VITRUVE

» Mousquetaire espagnol pendant la guerre de Trente Ans
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeHier à 18:28 par Reptor

» Cassandra 1/14ème Ritual Casting
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeHier à 18:26 par Reptor

» Vétéran au jour de la victoire
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeHier à 18:25 par Reptor

» Les "oeuvres" de Doudou
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeHier à 18:17 par Reptor

» DAK Panzer Pionier 1942 - Andrea Miniatures - Terminé
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeHier à 16:26 par sandro.zinzeri

» OlimpYa Models
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeHier à 7:04 par Reptor

» Mikeresin
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeHier à 7:03 par Reptor

» Sarnia Miniatures
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeHier à 7:01 par Reptor

» Viking 2
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeHier à 0:26 par tattoo

» A l'ouest l'Eden
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeHier à 0:22 par tattoo

» FALLOUT
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeHier à 0:17 par tattoo

» Officier chasseur à cheval métal modeles
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 19 Avr 2021 - 18:58 par VITRUVE

» Figurine du Premier EMPIRE en 180 mm
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 19 Avr 2021 - 13:51 par bono

» Saut à la perche
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 19 Avr 2021 - 13:31 par ms16

» Trompette du Régiment des Dromadaires en 1800 (180 mm)
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 19 Avr 2021 - 12:24 par bono

» La belle & la bête - M Kontraros 75mm
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 19 Avr 2021 - 12:18 par bono

» Signifer- Andrea 90mm
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 19 Avr 2021 - 12:15 par bono

» PZ GRENADIER - Normandie 06/1944
La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 19 Avr 2021 - 12:11 par bono

Le Deal du moment : -50%
-50% sur Play-Doh 20 Pots De Pate A Modeler – ...
Voir le deal
6.95 €

 

 La Grande Armée et l'enfer blanc

Aller en bas 
AuteurMessage
Alain de NIIIICE

Alain de NIIIICE


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMer 13 Jan 2021 - 8:53

1812....... La Grande Armée, prisonnière de l'hiver russe.....

Future diorama, mais d'abord, je re-situe le  contexte historique......
Un peu de lecture, sur le site des CBA.... (trop long et trop lourd pour  placer sur le forum)....

Un p'tit moment à passer avec Napoléon et sa Grande Armée...... C'est par ici :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Taouletta

Taouletta


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMer 13 Jan 2021 - 9:14

Très bon Alain. 
Hâte de connaître le concept de ton diorama. 
Nous consonons sur le thème, je peins actuellement un voltigeur en Russie...

"Que diable allait-Il faire dans cette galère ???" ...
Revenir en haut Aller en bas
bono

bono


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMer 13 Jan 2021 - 9:18

Mise en bouche sur le site des CBA, tout simplement extra, le contexte est bien posé, les pièces très bien choisies, y plus qu'à... j'ai hâte de voir la mise en œuvre de ce qui va être à mon avis encore une superbe réalisation.
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
Aemilivs

Aemilivs


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMer 13 Jan 2021 - 9:21

Bravo pour cet article fort bien écrit. Quel travail!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reconstitution-romaine.com/index.html
michel94fr

michel94fr


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMer 13 Jan 2021 - 10:45

Le lien vers ton texte, extrêmement bien fait, sur la Campagne de Russie, et notamment sur la phase de la retraite, permet effectivement de bien s'imprégner du contexte historique de ton futur diorama.
Je vais suivre la progression de tes travaux avec intérêt.  La Grande Armée et l'enfer blanc 412492
à+
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Bran

Bran


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMer 13 Jan 2021 - 11:52

Très bel article Alain, très intéressant,  Merci
Revenir en haut Aller en bas
LE PIENNOIS




La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMer 13 Jan 2021 - 12:00

Superbe travail, bel article et à la lecture, on a l'impression de vivre l'action.

Bravo Alain
Revenir en haut Aller en bas
Wolfs

Wolfs


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMer 13 Jan 2021 - 13:45

Beau condensé sur cette campagne de Russie.
Pour ton information, et si tu veux aller un peu plus avant, je te recommande tout particulièrement cet ouvrage issu de la Bibliothèque Napoléonienne,  450 pages consacrées exclusivement à cet épisode de l'histoire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ne reste plus qu'à passer à la réalisation, que j'attends avec beaucoup d'intérêt !
Revenir en haut Aller en bas
Taouletta

Taouletta


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeJeu 14 Jan 2021 - 2:38

Alain... j'ai souri quand j'ai lu "Tout avait pourtant bien commencé"... (avant l'entrée dans Moscou). 
On oublie que l'aller fut terrible... 
À Smolensk, déjà 150 000 hommes manquent à l'appel... Somlensk, une ville de 12 000 âmes qui voit arriver en quelques jours 200 000 hommes affamés !
Si le froid a été retenu comme un ennemi implacable, la chaleur à l'aller (c'est l'été et... "ça tape !") fit succomber bon nombres de soldats. 
Le typhus, la faim, furent à l'origine de dizaines de milliers de morts ! Mourir de faim... Ces bœufs qui devaient tirer les attelages chargés des provisions, qui seraient ensuite mangés... et qui succombaient... ; et même... la foudre (avec des pluies diluviennes dues aux chocs thermiques) fit son lot de victimes. 
Cette campagne est une catastrophe humanitaire à cause de la mésintelligence de deux empereurs.
Revenir en haut Aller en bas
Reptor

Reptor


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeJeu 14 Jan 2021 - 7:19

Très sympa et merci pour les précisions historiques ! La Grande Armée et l'enfer blanc 412492
Revenir en haut Aller en bas
Alain de NIIIICE

Alain de NIIIICE


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeJeu 14 Jan 2021 - 7:47

Merci pour vos retours.....

Je vais me rapprocher de ce livre de Curtis Cate.....
Cette route vers Moscou fut une véritable catastrophe et Napoléon ne sera pas le seul à subir cet hiver russe, reproduit  à partir de juin 41, avec l'opération "Barbarossa"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Taouletta

Taouletta


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeJeu 14 Jan 2021 - 10:18

Vois pour un comparatif avec le livre de Marie Pirerre REY "L'effroyable tragédie"...
Revenir en haut Aller en bas
Alain de NIIIICE

Alain de NIIIICE


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: L'enfer Blanc suite avec "Le Cuirassier"   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMar 2 Mar 2021 - 8:54

LE CUIRASSIER A CHEVAL.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
 
 
Son historique ??.... Se reporter ci-dessus.
Grande transfo, sur cette fig. Du 7e, il deviendra 5e régiment. Pourquoi ce choix ? D'abord, j'ai trouvé facilement son historique, ses  lieux de combats et bien aimé ses couleurs distinctives : l'aurore.
 
Le cheval :
Je me sentirai certainement plus à l'aise en peignant ce cheval à l'huile plutôt qu'à l'acrylique. Il convient de rappeler qu'il est fort utile d'effectuer des recherches, internet, photos, pour déterminer la robe du  cheval que l'on désire représenter.
Je vais envisager la peinture d'un cheval à la robe bai.
 
Les inconditionnels du Premier Empire, et plus principalement de la marque Métal Model comprendront aisément que  je vais m'inspirer et suivre les conseils de Bruno Leibovitz, créateur de la marque, pour effectuer les différentes étapes de cette peinture de cheval.
 
À quoi ressemble la robe Bai :
Un cheval bai a le corps de couleur marron à rougeâtre, avec les crins et les extrémités noires. Des pigments noirs sont également présents autour des oreilles ainsi qu’au niveau du nez.
Il existe plusieurs variantes de cette robe.

  • Bai standard : c’est le bai classique, le corps est marron rougeâtre ;
  • Bai cerise : le corps est rouge orangé ;
  • Bai clair : le corps est jaunâtre ;
  • Bai foncé : le corps est rouge foncé voire marron ;
  • Wild bay : la robe ressemble fortement au bai standard, sauf que ses extrémités noires sont beaucoup plus petites, elles s’arrêtent aux fanons alors que les autres chevaux bais ont du noir jusqu’au-dessus du genou ;
  • Blood Bay : le corps a une couleur rouge sang très foncé, parfois même presque violet ;
  • Bai brun : le corps est plus foncé que le bai standard et les poils du corps contiennent du noir.

Texte d'après :https://www.cheval-partage.net/genetique-des-robes-le-cheval-bai/
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

Pour ma mise en couleur, je vais m'inspirer de ces 2 photos, la robe tirant plutôt sur un "bai cerise".
La palette, à l'huile,  utilisée sera la suivante :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
 
Une fois pratiquement monté dans son intégralité, un perçage, à l'aide d'une petite mèche, sur le dessus de la selle, est nécessaire pour le bon positionnement à venir du cavalier.
Cette première opération effectuée, une première sous-couche d'apprêt gris clair est passée sur le cheval, le mieux, utiliser un aéro ou encore une brosse plate, poils souples.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

 
Une nouvelle sous-couche est ensuite appliquée, mais cette fois, une teinte acrylique proche de la couleur de la robe. Plusieurs passages seront nécessaires avant d'utiliser la peinture à l'huile.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

 
Débuts des passages de peinture à l'huile pour appliquer la teinte de base, composée de terre de sienne brulée, jaune de mars, ocre de chair, jaune de cadmium. J'utilise les marques de peinture en ma possession, sans marque bien définie.
Cette teinte de base sera passée sur l'intégralité du cheval en évitant le ventre,  les entre jambes et le bas de ces jambes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

 
Ombre brûlée, tête morte violette et bleu indigo, mélange qui servira aux parties foncées : telles que l'encolure, une partie de la tête ainsi que le dessus de la croupe, mélange passé sur la teinte de base.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 

 
Les parties claires seront traitées  par un mélange de couleur de base plus  du jaune de mars et de blanc de titane, avec une pointe de bleu indigo. Cela concernera le ventre, les entre- jambes, les joues.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



 
Un mélange de bleu indigo, terre d'ombre brûlée et noir permettra de peindre le bas des jambes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

 
Toutefois, il faut réserver  certaines parties (paturons et boulets) qui seront peintes en blanc.
 
Voilà, le cheval est maintenant coloré dans le frais, Il faut maintenant fondre entre elles les diverses colorations à l'aide d'un gros pinceau aux poils secs et ébouriffés. Il faut appliquer le pinceau aux différentes  limites des colorations, sans  en  agrandir la superficie.
 
Maintenant, le travail consiste à apporter du relief à cette peinture, à l'aide des éclairages et des ombres., faire ressortir la sculpture et les effets de lumière.
 
Pour ces effets de lumière, dans la teinte de base, je rajouterai du jaune de mars et du blanc, plus de blanc suivant les parties à faire ressortir (comme la croupe, le haut de l'épaule). Toujours utiliser le même pinceau, en tenant compte des sens du poil, lors de l'estompage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
 
 
 
 
À l'aide de ces croquis d'Eugène Lellièpvre, on peut constater :
les zones de répartition de dessus et du dessous
le schéma des pommelures
le sens du poil.
Les zones feu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Pour accentuer les effets et obtenir un effet de brillance, à l'aide d'un pinceau fin, les surfaces à traiter étant réduite, je vais me servir du même mélange que pour les éclairages, en utilisant plus de blanc et une infime pointe de jaune.....

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

 
Quant aux ombres, il faudra utiliser la teinte de base, avec un rajout de tête morte violette, terre de sienne brûlée.....
Pour la crinière et la queue, même mélange que le bas des jambes.(bleu indigo+noir d'ivoire, tob+ pointe tête morte violette), éclairées a la brosse, puis détaillées avec un pinceau fin.
Les sabots seront colorés en rapport de la couleur du bas des jambes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



 
La robe étant pratiquement terminée (en principe), je vais commencer par la sellerie et tout ce qui est cuir de l'équipement, bridons, brides, licol, étui à pistolet..... Tous ces éléments reçoivent  un passage de peinture ombre brûlée + marron mat  acrylique en guise de sous couche colorée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

Suivi d'un mélange de peinture à l'huile.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


 
Après les cuirs, l'équipement du cheval, constitué de la  housse-croupelin, des chaperons (pas visibles sur la pièce)et du portemanteau bleus, galonnés de blanc. En 1812, le numéro du régiment figurait en blanc sur le portemanteau.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



Sur une sous couche acrylique bleue, il me faudra passer un mélange de bleu indigo + sienne brûlée + une pointe de blanc.
Les éclaircies seront effectuées avec un mélange de bleu de base avec un bleu plus clair que le bleu indigo et pour ombrer, bleu indigo pur + terre morte violette, le tout suivi d'un estompage, au pinceau usé.
 
Même opération à effectuer sur le portemanteau, qui a subi une forte et puissante modification Hé!) Limage du chiffre 7, pour le remplacer et coller un chiffre 5, des grappes historex.... Dur ! Dur !!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


 
Après avoir reçu une sous couche acrylique, dans les tons bruns, la demi-chabraque en peau de mouton est traitée à l'huile, mélange de blanc de titane, avec pointe  d'ocre et de terre d'ombre brûlée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Teinte beige clair pour la face intérieure de la peau

Le feston "dents de loup" de la peau de mouton sera aux couleurs distinctives du 5e régiment, donc aurore, obtenu par de jaune et 20% d'écarlate (d'après André Jouineau)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 
Le cheval et  son équipement étant pratiquement terminés (hormis quelques petites reprises à prévoir, comme la peinture blanche du galon de housse, (à améliorer), je peux maintenant entreprendre la réalisation et la  mise en couleurs  du cavalier.

 
Avant le début de peinture, il faut remettre en état ce cuirassier, amputé du bras gauche, maintenant les rênes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans ma boite à rabiots , j'ai pu trouver le bras gauche et son gant a crispins, un peu de chirurgie afin de pouvoir l'adapter et surtout, prévoir l'application ultérieure du manteau., qui viendra  recouvrir  partiellement ce bras.
Collage, nettoyage, prêt pour la suite des opérations....

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
 
On a beau avoir une quantité phénoménale de pièces complémentaires, historex ou autres, mais jamais celles qui vont bien !!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



 
 
LE MANTEAU CAPOTE

De grande utilité, il est confectionné de drap blanc piqué de bleu (gris froid), de la forme trois-quart, à collet et rotonde.
Il est parementé de serge (bande de cadis) de la couleur distinctive à l’intérieur des devants et à la fente de derrière, large d’une quarantaine de centimètres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



 
En 1812 on étudie un modèle plus confortable en ajoutant des manches, ce qui donne le manteau capote dont la distribution se généralise en 1813. Taillé aussi à ce moment dans du drap « blanc sale » (couleur originale de la laine).
D'après Hommage au 7ème rgt de cuirassiers

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



 
La mise en peinture.

 
Le bras placé, il faut envisager le positionnement du manteau-capote. Tout en métal, c'est une pièce assez lourde, donc, il doit s'adapter au mieux, en prenant appui sur le nouveau bras et s'incruster au mieux à l'endroit prévu pour son collage, sous le col"rotonde".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



Sur une sous-couche de gris, je vais appliquer mes mélanges acryliques.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
Assombrir le bas du manteau,
en contact avec la neige du sol.



Le parement intérieur du manteau sera aux couleurs du régiment: aurore. Le manteau étant ouvert, il faut tenir compte des pans qui sont rabattus.
La peinture effectuée et terminée, cette pièce sera mise à l'abri de la poussière, avant son collage définitif sur la figurine, entièrement peinte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

 
CASQUE ET CUIRASSE.

 
Casque à cimier et crinière ? Immédiatement notre esprit se dirige vers ces régiments prestigieux de cavalerie lourde.
Avant la fin du Consulat, tous les régiments de cavalerie  étaient dotés d'un bicorne, couvre-chef renforcé d’une calotte en fer, protégeant ainsi la tête du cavalier. Dès 1798, les Généraux Kellermann et Bourcier proposaient, lors de leurs réformes concernant la cavalerie, de remplacer le bicorne par un casque.
 
Je vais passer outre le descriptif des premiers modèles de  casques de 1798, 1799 et de l'an XI, ainsi que le modèle de 1800 et de 1803. Vous pouvez en retrouver l'historique sur ce site, "Hommage au 7e régiment de cuirassiers du 1er Empire" Ici

 
Pour ma période de la Retraite de Russie de 1812, le modèle de casque retenu,  sera le modèle de 1811.
Ce modèle fabriqué et distribué dans le courant de l’année 1811, a les particularités suivantes : son cimier de laiton est dépourvu de palmettes, ce qui simplifie sans doute la fabrication, mais ni le coût, ni n’améliore l’élégance de l’ensemble. La rosette de jugulaire ne porte plus qu’un petit « téton », remplacé par l’étoile classique pour les casques distribués en 1813-1814.
La visière de cuir noirci n’est plus forcément renforcée de jonc métallique, aussi se déforme-t-elle facilement.
Le masque du cimier est réduit à sa plus simple expression : volutes, tête de Gorgone, cuirasse ont disparu, seul le numéro du Régiment subsiste.
Ce modèle sera retiré en décembre 1814.
( d'après "Hommage au 7è régiment de Cuirassiers")

 
LA MISE EN PEINTURE
 
Les différents éléments en métal seront peints  avec des acryliques "métal", à l'aide du médium métal de chez PA, ce médium permet de métalliser toutes les teintes acryliques. On obtient  ainsi des effets irisés sur mesure.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

 
La bombe en acier poli sera donc peinte à l'aide de lavis des différentes peintures argentées et le cimier, en laiton doré, sera, sur une base de marron, passé aux peintures dorées.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


 
Le bandeau de fourrure noire, la crinière, de crin noir et accrochée à la base du pare-pluie, le marmouset, de forme typique,  seront peints à l'acrylique noir, éclaircies apportées par rajout de teinte chair clair.
La visière de cuir noirci n’est plus forcément renforcée de jonc métallique, aussi se déforme-t-elle facilement,  sera peinte en noir satiné.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



 
 
LA CUIRASSE
 
La cuirasse  est constituée de deux parties, une ventrale, le plastron, et une dorsale, la dossière, chacune garnie de 34 rivets, en cuivre ou en laiton (32 rivets de laiton pour une cuirasse du 10e régiment en 1804). Ces deux parties sont reliées par des épaulières en cuir recouvertes d'écailles de cuivre, et dont l'extrémité est de forme triangulaire, ou en « pattes de lion » pour les officiers, et d'une ceinture de cuir rouge fixé par des rivets à la dossière. La cuirasse est fabriquée en fer battu, et doublée d'une garniture de toile de chanvre matelassée de crin, avec une bordure de couleur rouge cramoisi à galon blanc, la « fraise » qui déborde de la cuirasse et évite les frottements sur la tunique
Du consulat à la fin de l'Empire, quatre modèles de cuirasses ont été fabriqués en fonction de l'évolution de l'uniforme.
 
En 1812, un dernier type de cuirasse fait son apparition, amélioré pour en accroître à nouveau la protection, notamment en ajoutant une gouttière au niveau du collet, servant à dévier les coups de sabre ou de lance. La matelassure n'est plus fixée par un fil de fer, mais par des agrafes qui retiennent aussi les rivets
D'après Wikipédia

 
La mise en  peinture

 
Même principe que pour le casque, avec une application de peinture acrylique métallisée argentée et les rivets seront marqués par une peinture couleur cuivre jaune, tout comme les pattes d'épaulières recouvertes d'écailles cuivre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



Pas de traces d'usures ou de salissures sur ces pièces en métal.
Durant mes recherches, un article m'indiquait  que les cosaques, qui suivaient la retraite et harcelaient les troupes, étaient stupéfaits de voir ces cuirassiers, lors des haltes, briquer et astiquer casques et cuirasses.

 
Les métaux terminés, je peux passer au visage, à peine visible, tête penchée et entouré d'une large pièce d'étoffe. Une peinture simple, sans trop de mélange, méthode  indiquée par Jean Paul lors d'un stage sur Nice.
Peinture à l'huile, avec du rouge oxyde transparent, rajout de blc de titane., une pointe de jaune de cadmium, sur une base acrylique de chair claire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


 
Prochaine étape, la réalisation de l'uniforme.

 
L'HABIT
 
Sous la cuirasse, le cavalier portait l'habit veste bleu de roi, aux retroussis de la couleur du régiment, orné s de grenade bleues, aux poches en long et aux épaulettes à franges écarlates.
Des matelassures ou"fraises"protégeaient l'habit du frottement de la cuirasse;elles étaient en drap cramoisi, bordé de blanc.
D'après Liliane et Fred Funcken
 
À partir du décret du Ier vendémiaire an XII, qui réglemente l'uniforme des cuirassiers, un premier habit est proposé, inspiré du modèle autrichien. C'est un habit-veste droit sans revers, et à basques courtes, fermé par devant. Les retroussis, les parements de manches portent les couleurs des différents régiments. Cependant dans l'usage, les cuirassiers continuent, de porter l'ancien uniforme de cavalerie, à la française, à revers et basques longues, inadaptés et gênant avec le port de la cuirasse
1805 voit la généralisation de l'habit court sans revers, à passepoils de la couleur distinctive, et à basques courtes. Parfaitement adapté au port de la cuirasse, il devient, porté seul, d'un caractère austère, qui tranche avec les uniformes des autres troupes de cavalerie. Ce qui va amener à choisir un nouveau modèle d'habit
À partir de 1806, c'est un habit demi long à revers qui est adopté, pour être remplacé en 1810 par l'habit-surtout.
 
En 1812, les couleurs distinctives pour notre 5e régiment, restaient ce qu'elles étaient auparavant
Collet: Aurore
Passe poil du collet: bleu
Parement: aurore
Pattes de parements bleu
Passepoils pattes de parements aurore
Retroussis: aurore.
 
La culotte portée par les cuirassiers était en peau de mouton ou de daim, blanche ou beige. Pour la tenue de campagne, ils portaient la surculotte grise, avec renforcement en cuir.
 
Les bottes des Cuirassiers sont du modèle de cavalerie dit"à l'écuyer", noires, en cuir de vache, à tiges demi-fortes et grenouillères et munies d'éperons mobiles. Les bords de la semelle et du talon sont cloutés. La hauteur des bottes est déterminée de telle sorte 'qu'en position assise, le bord supérieur de la genouillère soit dans la ligne de la cuisse, et l'échancrure au niveau du creux du genou.
Sous ses bottes, le cuirassier porte des bas de laine à trois fils, et au niveau des genoux, des manchettes de bottes qui protégeaient le bas de la culotte contre les frottements de la genouillère.
 D'après Wikipédia
 
 
 
 

La mise en peinture
 
Pour obtenir le bleu foncé de l'habit, sera une base de bleu indigo, cassé avec de la terre de sienne brulée et un peu de blanc. Également ce bleu impérial peut être obtenu avec du bleu outremer+violet+noir...., le tout, toujours dilué au white Sp. ou à l'essence de briquet....
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



 
Après plusieurs retours sur ce bleu, pour les effets d'ombre et de lumière, les principaux éclairages des bras (puisque ce sont les parties visibles de cet uniforme), du bleu de Sèvres, cassé avec le mélange de base, sera nécessaire.
Les ombres et les creux des plis sont faits avec de l'indigo et du violet de Bayeux ou de rouge foncé. Il faut souligner les plis a l'aide d'un petit pinceau et rehausser ces plis avec du bleu de Sèvres +blanc.

 
Les épaulettes à franges, écarlates, seront peintes en vermillon. Quant aux fraises, pour le tissu cramoisi, je vais utiliser du rouge de cadmium additionné d'un peu de bleu indigo, suivent la teinte à obtenir en sombre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
Une fois bien secs, il faudra retravailler ces différents rouges pour bien redessiner les franges des épaulettes, ainsi que l'ondulation des matelassures.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



 
La surculotte de mon cuirassier ne sera pas grise, mais couleur daim...... Je suis resté avec l'idée de traiter une culotte en peau de mouton ou en daim, sans faire le rapprochement avec la surculotte.
Cette couleur daim étant un jaune pâle, sera obtenu  à l'aide d'un mélange de jaune de mars et de blanc de titane, plus de jaune de mars pour ombrer et de blanc de titane, au niveau des éclaircies.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



 
Pour les bottes de cuir noir, je vais utiliser un noir d'ivoire, à tendance de brillance, à l'inverse du noir de mars. Une pointe de jaune de mars pour éclairer et donner un aspect sali au cuir et du noir pur additionné de bleu indigo, pour ombrer et dessiner les différents éléments de la botte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



Le cuir de la giberne connaitra le même traitement que les bottes.

 
L'ARMEMENT
 
Le sabre.
Le cuirassier est armé du sabre droit, dit de l'An XI. La garde est une coquille à quatre branches. Le fourreau est en fer. Il est accroché à un ceinturon par deux bélières.
 
Les autres armes.
Dans ses fontes, le cuirassier porte un, ou deux, pistolets type An IX ou An XIII. À partir de 1811, l'armement est complété d'un mousqueton et d'une baïonnette. Cette dernière est accrochée au ceinturon du sabre. Le mousqueton est porté par une bandoulière de cuir blanchi à laquelle il est relié par un crochet.
 

 
La mise en peinture.

 
Comme je l'ai déjà signalé, dans la récupération de ce cuirassier, je n'ai pas retrouvé le sabre qui lui était attribué.Donc, une recherche dans ma boîte à rabiots était, à nouveau, indispensable...pour trouver ce type de modèle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

 
Sur ma pièce, le sabre est porté au ceinturon et non sorti de son fourreau. Et pour clore le tout, pas de sabre modèle An XI, dans mes surplus.
En fouinant bien...... en voici un....Eurêka, j'ai trouvé et pouvoir remplacer celui en ma  possession et déjà placé sur le cavalier !!!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

Il me faut donc, une fois la figurine pratiquement terminée, supprimer ce sabre, plutôt de tendance de sabre de cavalerie légère, par celui qui va bien.....

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

Et bien voilà..... il n'y  a plus qu'a...... (comme on dit !!!!)

 
Je reviendrai ultérieurement sur ce point, avec sa réalisation et sa mise en peinture.
 
Pour le moment, je continue avec les autres armes.
Le pistolet An IX est bien représenté sur cette figurine, puisque utilisé comme arme défensive contre l'attaque des loups.
Sa peinture sera réalisée à l'acrylique, ainsi que les gants à crispin (Manchette de cuir épais cousue à certains gants  afin de protéger le poignet; ensemble constitué par le gant et la manchette), déjà colorés lors de la réalisation de la sur-culotte, dans les tons beiges.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



 
Le mousqueton..... Ne le cherchez pas.... ce n'est pas la peine.... Dans la cohue du départ de Moscou, notre homme a oublié son arme, dans la chambre qu'il occupait.
 
L'ensemble, cheval et cavalier est pratiquement peint dans l'intégralité. À la vue des photos gros plan, beaucoup d'améliorations à apporter à l'application de la peinture, qui manque de précision et certains détails à retraiter...... Faut mieux faire.
Ce n'est pas fini !!!! Un autre travail délicat m'attend au tournant:la mise en place et collage des rênes, découpées dans de la feuille de plomb, à la bonne largeur  et épaisseur cohérente.
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Finalement, cette mise en place des rênes s'est déroulée sans problème apparent. Je m'attendais à plus de difficultés.
 
C'est fait !!!!. Je vais m'orienter au placement de la partie flottante du manteau, ayant repéré les différents points d'appui prépare ma colle à 2 composants, pour assurer la fixation., prend la figurine en main et..... patatraque !!!! La voici au sol..... Il est nul, le père Alain !!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
Ouf !!! Pas trop de dégâts !!!! Vous avez dû m'entendre jurer, lors de cet incident.
Bon, mon mélange de colle étant prêt, un bon collage sera effectué, pour la réparation.



 
Et retour, le lendemain, au manteau.....


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


 
Comme il a été dit plus haut, retour "au sabre qui va bien".
 
Il faut dégrapper les 3 éléments, ôter délicatement les lignes de joint, légèrement poncer et réaliser la peinture.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sous couche noir satiné pour le fourreau et peinture métallique+ médium métallique, et pour la garde, sous couche vert bronze et peinture métallique bronze et or.

 
Une autre tâche délicate en perspective: le collage des bélières du sabre au ceinturon. J'en ai des sueurs froides.(le cavalier étant fixé sur le cheval: merci mes pinces brucelles)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
Malgré tous mes efforts, pas bien disposé, ce sabre: il pend d'une façon plus que bizarre. La solution? Décollage et replaçage sont indispensables.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



 
Allez !!!! Hop, pop pop  !!!!! Il suffit d'agir !!!!
Et voilà, c'est tout de même plus logique, cette façon de pendouiller !!!!!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


 
Voici le premier élément de ce futur dio terminé. Il y aura quelques petites reprises à pratiquer sur ce cuirassier, petites retouches de peinture, redresser délicatement la jambe postérieure droite, légèrement tordue et puis, passer à la suite, quelques figurines encore à peindre.......



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Duck

Duck


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMar 2 Mar 2021 - 9:52

Excellent, un exposé de haute tenue et maîtrisé de bout en bout! Avec mention.
Revenir en haut Aller en bas
Alain de NIIIICE

Alain de NIIIICE


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMar 2 Mar 2021 - 9:59

Merci, Joël..... j'ai encore un looooooong chemin à effectuer.... mais, tout mon temps !!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
VITRUVE

VITRUVE


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMar 2 Mar 2021 - 10:02

Merci Alain de nous faire partager ton travail
Revenir en haut Aller en bas
Ethno Dan




La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMar 2 Mar 2021 - 10:38

Magnifique sujet, Alain !  La Grande Armée et l'enfer blanc 412492

Tu t'es également, et plus que sérieusement, remis à la "figurine historique classique". La vraie !!!
Revenir en haut Aller en bas
bono

bono


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMar 2 Mar 2021 - 11:11

alors ca pour un post, c'est un post Wink

Très bien détaillé, documenté, de nombreuses photos, une belle réalisation .... que du bonheur

Bravo Alain, on attend avec impatience la suite. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
Bran

Bran


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMar 2 Mar 2021 - 11:24

Bravo Alain pour cet excellent  pas à pas très détaillé qui est ta "marque de fabrique" !!  La Grande Armée et l'enfer blanc 412492
Revenir en haut Aller en bas
Taouletta

Taouletta


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMar 2 Mar 2021 - 11:37

Super Alain !
Merci pour ce pas à pas passionnant.
Il l'est d'autant plus que j'ai acheté cette pièce d'occasion et que je compte m'y atteler très bientôt. 
Les explications seront donc très utiles, encore merci. 
Bonne continuation !


Dernière édition par Taouletta le Sam 6 Mar 2021 - 10:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bourgouin.francois

bourgouin.francois


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMar 2 Mar 2021 - 13:19

Ben dis donc.....avec l'historiographie et le tutoriel détaillé  , cela pourrait carrément constituer une superbe revue papier .Que d'informations.

Si non le harnachement du cheval est peut-être un peu grossier mais c'est vrai que c'est encore du boulôt à refaire....
Revenir en haut Aller en bas
Wolfs

Wolfs


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMar 2 Mar 2021 - 18:37

Tiens, en fait une pièce que j'ai moi même réalisé il y a maintenant pas mal de temps. Sauf que j'étais resté sur le 7ème.
Tu feras attention lorsque tu en viendras aux loups En effet, celui qui est sensé sauter vers le cavalier n'est maintenu que par ses deux pattes arrières. Avec le temps, celles-ci plient sous le poids pourtant léger de la pièce. L'idéal serait, si possible, de renforcer la patte arrière droite avec un tenon.
Revenir en haut Aller en bas
Alain de NIIIICE

Alain de NIIIICE


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeMar 2 Mar 2021 - 19:56

Merci Eric pour le conseil, à prendre bien note..... et merci pour vos retours.....
À continuer la ballade dans les steppes enneigées !!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
michel94fr

michel94fr


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: J   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeSam 6 Mar 2021 - 10:31

Dans ton excellent post et sous divers angles, l'hippologie, l'uniformologie, l'Histoire, l'es couleurs, la peinture, les photos et je dois en oublier, sont abordés et développés en détail. 
Pour ma part, j'ai eu un grand intérêt et plaisir à le lire.

Applaudissement
Revenir en haut Aller en bas
Reptor

Reptor


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeSam 6 Mar 2021 - 15:32

Alors un tres grand Applaudissement La Grande Armée et l'enfer blanc 2044569673
Revenir en haut Aller en bas
Pascal

Pascal


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 8 Mar 2021 - 11:26

Excellent ton post Alain, c'est toujours un régal à te lire et à voir tes réalisations. La Grande Armée et l'enfer blanc 412492
Revenir en haut Aller en bas
Taouletta

Taouletta


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 15 Mar 2021 - 10:32

Alain,
Je me permets de te solliciter. 
N'as-tu pas eu quelques soucis à faire reposer le manteau sur la croupe du cheval ?
Cette pièce est la plus difficile qu'il m'a été donnée de monter ...
J'ai donc coupé, ne réussissant pas à faire correspondre correctement les pièces... et puis j'ai ajouté de l'AB putty qui sera repris et poncé. 
Je trouve, par ailleurs, que la gravure laisse à désirer...
Merci. 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Wolfs

Wolfs


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 15 Mar 2021 - 10:51

Taouletta a écrit:
 
Je trouve, par ailleurs, que la gravure laisse à désirer...

Cette pièce est assez ancienne, et tu dois disposer d'un retirage. En effet, je ne me souviens pas avoir rencontré de problème d'ajustage avec le manteau lorsque j'ai réalisé la mienne, et la gravure était de bonne qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Wolfs

Wolfs


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 15 Mar 2021 - 11:09

Juste une photo de ma pièce montrant l'ajustage du manteau (photo livrée avec la peinture d'époque... et la poussière du jour !)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
alain74

alain74


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 15 Mar 2021 - 11:25

Je trouve moi aussi qu'il y a assez souvent des problèmes d'ajustage chez Pegaso, en particulier sur les chevaux. En tout cas sur les anciennes références, je n'ai pas eu l'occasion de voir de récentes productions
J'ai quelques pièces en réserve sur lesquelles j'hésite à me lancer pour cette raison. Après avoir longtemps tout fait pour me procurer d'occasion ce cuirassier justement, je l'ai vite revendu devant les difficultés de montage et le boulot à prévoir.
C'est bien dommage, décevant, et peu acceptable étant donné le tarif de ces pièces, qui les place finalement dans le haut de gamme.
Bref, c'est d'autant plus du bon boulot, Alain, et ton post est un régal à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Taouletta

Taouletta


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 15 Mar 2021 - 12:14

Merci Éric. 
Un retirage ? Si la pièce ne convient pas, ce n'est pas très bien... Là, par exemple, le visage est vraiment dans un sale état... Pas mal de questions... Mais bon... ce sera un entraînement si jamais et je l'ai achetée pas cher, d'occasion, à la Dame pour laquelle j'ai vendu quelques figurines sur le forum. 
Ta réalisation est très propre et les couleurs très réalistes je trouve. 

Alain,
Il s'agit d'une pièce Elisena, marque que je ne connaissais pas jusqu'ici...
Revenir en haut Aller en bas
Alain de NIIIICE

Alain de NIIIICE


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 15 Mar 2021 - 14:22

Tu as  bien raison de me solliciter si je peux t'apporter une quelconque aide. Tout comme Eric W je ne me souviens pas avoir eu un souci pour adapter cette partie du manteau, ce que je craignais vu le poids de l'engin.
Avant peinture, j'ai stabilisé le cavalier sur la selle, après avoir collé un bras gauche historex, un peu trafiqué au niveau de l'épaule, un peu retaillé par quelques coups de cutter le creux, entre les 2 pontes du manteau, afin que le tout s'imbrique bien sous la rotonde. Pris appui sur le bras gauche et le dos du cheval J'ai même été étonné de la facilité, à ce niveau, que tout corresponde...... plus de soucis, en fin de parcours, pour adapter le sabre. J'avais récupéré cette pièce Elisena lors de la perception du don des + de mille figurines, attribuées au club 
À faire gaffe, comme me l'a signalé Eric, la future fixation du loup......... mais j'en suis loin encore, ayant entrepris le dragon en capote de chez Andréa, que je vais agrémenter d'un cheval.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Taouletta

Taouletta


La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitimeLun 15 Mar 2021 - 14:28

Très bien, merci Alain.
Je dois m'y être mal pris...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Grande Armée et l'enfer blanc Empty
MessageSujet: Re: La Grande Armée et l'enfer blanc   La Grande Armée et l'enfer blanc Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La Grande Armée et l'enfer blanc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum: La Figurine Historique et Fantastique :: Vos Travaux :: Travaux divers-
Sauter vers: