AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» IRON MAN 1/9 (dragon model )
Aujourd'hui à 22:41 par Giamilos

» Retour d'Ex sur penture acry Scale 75 "War Front"?
Aujourd'hui à 22:06 par Sapeur6583

» Vitrine de Sapeur 6583
Aujourd'hui à 22:01 par Sapeur6583

» Antonio Zapatero Cuirasse video
Aujourd'hui à 20:21 par Duck

» Serveur M.G. 42 Young Miniatures 1/10
Aujourd'hui à 20:11 par jcalduch

» Paganus le berger
Aujourd'hui à 19:08 par Kyra

» Officeir Britannique avec chien
Aujourd'hui à 18:34 par MarcM

» officier français second empire
Aujourd'hui à 18:25 par MarcM

» Starwars Assaut sur l'Empire
Aujourd'hui à 18:01 par erikejo

» problème d'envoi de photo
Aujourd'hui à 16:19 par Duck

» OPEN de l'OUEST les 26 et 27 mai 2018
Aujourd'hui à 15:44 par Serge

» La vitrine (IIIè) de Duck: Sargon II de chez Art Girona
Aujourd'hui à 15:40 par Duck

»  LORD OF THE RINGS
Aujourd'hui à 15:27 par Giamilos

» travaux en cours
Aujourd'hui à 15:12 par Giamilos

» asterix série en cours
Aujourd'hui à 12:01 par Papouille

» El taller-hobby art
Aujourd'hui à 7:25 par Reptor

» Jeff shiu's miniatures
Aujourd'hui à 7:22 par Reptor

» Elan13 Miniatures
Aujourd'hui à 7:19 par Reptor

» Romeo Models
Aujourd'hui à 7:18 par Reptor

» Altores Studio
Aujourd'hui à 7:16 par Reptor

» FONCTIONNEMENT RUBRIQUE VITRINES
Aujourd'hui à 6:42 par Denis le barbouilleur

» Ma version du Conan de Monolith
Aujourd'hui à 6:24 par Denis le barbouilleur

» Communauté de l'anneau, version Mithril
Aujourd'hui à 6:22 par Denis le barbouilleur

» Warhammer et moi!
Aujourd'hui à 6:18 par Denis le barbouilleur

» Bonaparte en Italie
Hier à 18:35 par MarcM


Partagez | 
 

 Vieillerie n°6

Aller en bas 
AuteurMessage
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Vieillerie n°6   Sam 6 Nov 2010 - 10:32

Cette plaquette (8 personnages) remonte à 1985. Elle est la dernière de cette époque en ce qui me concerne. Depuis un an, j'avais été élu Président de
l' Association des Amis d'Historex et de la Figurine Historique. Je n'avais plus le temps de produire: trop de boulot perso et au service de l' Asso.
Pour moi, c'est peut-être ma préférée sentimentalement. Parce que le sujet est rarement traité, parce que les personnages sont des petits, des humbles, des éloignés de la gloire (même les médecins dont on faisait si peu de cas et qu'on prenait pour la 7e roue de la charrette) et que dire des conducteurs du Train et des infirmiers...
Le Service de Santé de l'époque, qui comptait pourtant des sommités et de véritables gloires de la médecine et de la chirurgie de guerre dont s'inspirent encore parfois les urgentistes des ONG modernes, dénombrait aussi des incapables, des ignorants, des fainéants et des pleutres mais qui avaient assez d'argent pour, ayant sorti le mauvais numéro au tirage au sort de la conscription, s'acheter une planque hors des zones d'affrontements directs, le Service de Santé donc avait certes été réorganisé mais timidement, par rapport à la période révolutionnaire.

Je pense que Davin ne me démentira pas.

Le Service de Santé souffrait encore de la tare majeure, paralysante et funeste que constituait sa subordination hiérarchique à l'Intendance.
Dans l'organisation de l'Armée, l'Intendance, c'est bien connu et je ne vous apprendrai rien, était le gros point faible, pourrie qu'elle était par l'inertie mortelle des bureaux, la corruption à grande échelle et la prévarication contre lesquelles l'Empereur n'a jamais vraiment sévi. Il lui aurait pourtant été facile de faire passer par les armes quelques Commissaires des Guerres, quelques Inspecteurs aux Revues et autres Administrateurs peu scrupuleux qui s'enrichirent de façon éhontée alors que, dans ce qu'on appelait alors "hôpitaux", mouraient par milliers des blessés, des contagieux, des malades sur la paille pourrie, mal ou non soignés et sous-alimentés.
Quand on pense que le pain manqua plus d'une fois pour la troupe (façon de parler en général pour les privations en matière alimentaire de base), on se doute bien que le Service de Santé n'était pas prioritaire, que les convois et les escortes lui étaient mesurés plus que chichement, que le matériel, les locaux, le chauffage lui étaient distribués avec une parcimonie qui rime avec pénurie.

La subordination du Service de Santé à l'Intendance durera jusqu'en 1914. Et il est heureux qu'elle ait pris fin car, pour ce conflit si meurtrier dont notre pauvre pays ne s'est jamais vraiment relevé, la mortalité déjà pourtant trop élevée, aurait vraisembleblement doublé et peut-être plus, c'est dire...

Le dénuement extrême dans lequel se débattront médecins, infirmiers et aides ne cessera jamais de m'étonner, comme m'étonnera longtemps le courage simple, l'héroïsme ordinaire même des ces personnages humbles, effacés, ignorés, voire méprisés par le haut commandement parce que loin du regard impérial et pourtant pleins de cette abnégation qui fait mon admiration à la lecture de certains mémoires.
Je m'étonne aussi de la négligence impériale pour ce domaine crucial où s'engloutirent des effectifs fantastiques qui manqueront cruellement au jour de la bataille décisive...
Comme quoi les plus grands hommes et les plus grands esprits connaissent parfois des défaillances aux plus mauvais moments, défaillances que rien ne peut plus remonter pour renverser une situation que le sort rend inéluctable.

Quelques photos de qualité médiocre dont vous voudrez bien m'excuser.


Nous sommes en 1813, pendant la campagne d'Allemagne qui va connaître son point d'orgue - malheureusement fatal à Leipzig en octobre - , dans une salle d'auberge réquisitionnée par un chirurgien français qui a vraisemblablement en charge plusieurs régiments, à un échelon intermédiaire (alors que les règlements en prévoient un par unité combattante), une altercation violente a lieu entre ledit praticien débordé et noyé sous les contraintes administratives et un commis de l'Administration de l'Intendance. A droite du chirurgien se tient un collègue médecin. Des tringlots assistent à la scène: un sous-officier convoyeur, un conducteur d'attelages et un accompagnateur. Un sergent secrétaire et un infirmier complètent la scène.


C'est une petite plaquette (29 cm x 19 cm) à laquelle je ne vous avais pas habitués.





































Toute la paperasse est faite maison, feuille par feuille.
L'éciture est un gribouillis fait à l'encre de Chine avec une sorte de tire-ligne à résefvoir de 2/10es de mm (matériel de dessinateur industriel).
Les sacoches porte-documents sont en pleine fleur de cuir véritable fait par bibi de même que les registres.
Toute la cheminée est bien entendu scratch. Le bois débité est naturel.
La "pétoire" sur le manteau est une arme de chasse, sorte de mousquet qui ne devait pas tuer grand chose car trop obsolète.
Ah! j'oubliais, la plume du sergent secrétaire est une barbule d'une plume d'oie naturelle, coupée et effilée: chiantissime à réaliser parce qu'il ne faut pas se louper. J'en ai raté des tas avant.

Salut à tous.
Gribeauval











Revenir en haut Aller en bas
bost

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Sam 6 Nov 2010 - 12:00

c'est magnifique, on peut presque imaginer que les personnages bougent et que la vie prend son court .

C'est remplis de détails et je suis vraiment blufer même si ce n'est pas du tout mon style de figurine.

Un très grand bravo même si c'est une relique, elle mérite sa place parmi les plus grandes, bravooooo

Revenir en haut Aller en bas
jicécé

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Sam 6 Nov 2010 - 17:34


Encore une belle scénette et un bon souvenir...

Mais on n'arrive pas à lire les textes sur les registres...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histofig.com/briquet
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Sam 6 Nov 2010 - 18:14

Merci à vous, Bost, Jicécé et Ulysse.

Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
mustang

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Sam 6 Nov 2010 - 19:14

comme dab gribeauval ce genre de dio
Revenir en haut Aller en bas
http://mustangfigurine.e-monsite.com/
Davin




MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Sam 6 Nov 2010 - 21:13

Cher Gribeauval
Superbe scenette et pour connaitre un peu le service de Santé de cette époque Wink ( et avoir porté il y a longtemps l' uniforme d' officier du service) je souscris à ton commentaire pour présenter le sujet.

Un petit mot cependant sur les tenues du chirugien Major( en grand uniforme bleu barbeau avec ses boutonnières sur le devant) , du médecin et des infirmiers. Ce sont celles en fonction jusqu' à la fin 1812.
Or le service de Santé a pratiquement disparu sur le front russe et la Grande Armée de 1813 a un service de Santé formé par réquisition de tous les chirurgiens et médecins civils qu' on a pu trouver au début de 1813,, on peut penser qu' on leur a distribué puisqu' il n' y avait plus rien, les nouvelles tenue du réglement Bardin avec des revers fermés carrement pour la grande tenue, ou de type surtout mais alors sans boutonnières sur le devant pour la tenue de campagne .
Pour les compagnies d' infirmiers idem, les revers ne sont plus en pointe mais fermés au carré sur le devant.
Donc on pourrait dater uniformologiquement cette scene et la situation à l identique de la campagne de Russie et non de 1813.... Wink

Revenir en haut Aller en bas
laurent

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Sam 6 Nov 2010 - 22:38

salut gribeauval Laughing

encore une scénette excellente cheers , une peinture qui me plais Laughing , une piece qui raconte une histoire
bref j'aime beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
mikamax

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Dim 7 Nov 2010 - 0:06

J'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Dim 7 Nov 2010 - 9:39

Merci à vous Mustang, Laurent, Mikamax et bien sûr aussi à toi Davin.

En fin de compte, vu que je ne suis pas photographe, les photos sont passées mieux que je ne craignais.

Merci pour cette mise au point détaillée et parfaitement fondée.
Au moment de la réalisation de cette plaquette, si je connaissais un peu l'histoire du Service de Santé sous l'Empire et surtout ses misères (j'avais visité le Musée du Val de Grâce), je savais très peu de choses sur les tenues du personnel médical et, même maintenant, j'en sais infiniment moins que toi.
Ta remarque m'est donc précieuse.
Souviens-toi cependant que cette plaquette est vieille de 25 ans... ce qui n'excuse rien mais explique mes incertitudes.
Je reconnais que le choix de 1813 est arbitraire certes mais un peu guidé par la notice Historex au sujet précisément des tenues.
On sent bien sûr la patte scolaire et laborieuse du figuriniste appliqué mais peu doué avec ces tenues trop "classiques" ou trop "officielles" ou trop "grandes tenues" alors que nous sommes en campagne, que les plumets ne sont pas de mise en pareille situation, que les tenues précisément sont un peu salies, etc. de même que je vois mal, maintenant, le sergent secrétaire faire sa paperasse avec ses buffleteries en place, etc.

Les tringlots sont assez corrects: le sous-off est en culotte de peau, ce qui peut passer, les deux autres sont en surculotte ce qui est tout à fait normal en campagne quand on est entre deux chevauchées.

Conclusion: beaucoup de détails clochent mais l'esprit général est préservé. J'ai tout de même encore un petit faible pour cette plaquette qui amuse et intrigue pas mal de médecins lorsqu'ils visitent une expo où elle est présentée.

Merci encore.
Revenir en haut Aller en bas
Davin




MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Dim 7 Nov 2010 - 17:31

Non seulement l 'esprit général est conservé mais la lettre ... Wink
a titre de doc voici la tenue des chirurgien du service de santé en 1813( je ne parle pas des chirurgien des unités qui bricolaient l' uniforme d' officier de leur corps de rattachement pour ne pas porter la tenue bleu barbeau, soit parcequ'ils trouvent les tenues d' officiers plus "avantageuses", soit par esprit de corps.... (voir le major Ameil qui rosse le chirurgien du 20 e dragons parcequ' il porte l' uniforme bleu barbeau et non celui du régiment !)

Tiré d' une infographie d' André Jouineau.....


Nous avons ici un élève chirurgien en grand uniforme en 1813, de fond bleu barbeau et tenue d' Eté (gilet et culotte blanche, en tenue d' Hiver la culotte est bleu barbeau et le gilet cramoisi) dont la distinctive cramoisi aux revers collet et parements ne porte aucune fausse boutonnière dorée.
Le chirurgien major aurait deux boutonnières au collet et 3 aux parements et ornerait aussi les boutons de ses revers de fauses boutonnières, mais aussi ceux de ses poches. Le chirurgien aide major n' aurait plus les boutonnières des revers par rapport à son superieur, et le sous aide major ( ou de 3e classe) perdrait aussi les boutonnières de ses poches. Tout ceci pour le grand uniforme.

bounce

Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Dim 7 Nov 2010 - 19:05

Merci, cher Davin, de ces précisions.

Si j'avais pu parier que tu allais sortir un dessin, j'aurais gagné.

Promis, si je refais quelque chose sur le sujet, je te consulte au préalable.

Amicalement.
Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
Nath

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Dim 7 Nov 2010 - 22:49

Bonsoir Gribeauval,
J'adore ! J'adore la Grande histoire que vous racontez, mais aussi la petite histoire que nous conte la plaquette.
Et le décor est superbe, notamment la cheminée, l'âtre, les documents...
Nath flower
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Lun 8 Nov 2010 - 0:07

Merci, Nath.

Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
Feraud

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Lun 8 Nov 2010 - 9:54

Bonjour gribeauval
Je viens d'apprendre beaucoup avec ta plaquette et tes commentaires (et ceux de Davin)
Vraiment très intéressant et encore une fois quel souci des détails dans l'ensemble de cette réalisation.
Revenir en haut Aller en bas
franck

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Lun 8 Nov 2010 - 17:57

Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Lun 8 Nov 2010 - 22:38

Merci, Féraud. Ton commentaire m'honore.
Merci, Franck.

Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
Wills

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Lun 15 Nov 2010 - 12:34

Mr GRIBEAUVAL, je suis FAN de vos réalisations
drunken

HISTOREX For Ever
Revenir en haut Aller en bas
tira

avatar


MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   Lun 15 Nov 2010 - 18:34

ulysse a écrit:
bonsoir gribeauval c'est superbe on s'y croirais mais quel travail affraid
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vieillerie n°6   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vieillerie n°6
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Travaux en cours :: Décor, saynète, maquette et diorama-
Sauter vers: