AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Courtisane Koi 75 mm
Hier à 23:34 par onekabu

» The lord of lion
Hier à 23:26 par jcalduch

» Luxumbra infinity bust
Hier à 22:54 par onekabu

» CONAN (TERMINE)
Hier à 22:23 par onekabu

» Femme Maya par Pisco
Hier à 21:50 par onekabu

» Karel IV - Golem Art (black dog ) PAP par Marco
Hier à 17:19 par Pascal

» Chef Gaulois
Hier à 16:57 par shark8853

» Les petites prod' de Mâhar!
Hier à 14:23 par lapoisse

» Buste nu de femme Modifs
Hier à 12:58 par onekabu

» Normal ????
Hier à 12:41 par Papouille

» NALANI the DESERT BORN
Hier à 12:03 par onekabu

» drummer boy de chez young miniature
Hier à 12:00 par ditch

» Mythic Battles Pantheon - la version de Razorspoon
Hier à 11:26 par onekabu

» Vitrine de MarcM, officier adjoint aux adjudants commandants
Ven 20 Juil 2018 - 22:22 par Trajan

» Vitrine de 62kiss
Ven 20 Juil 2018 - 21:16 par Duck

» DG-ARTWORK
Ven 20 Juil 2018 - 19:51 par VITRUVE

» Chronos Miniatures
Ven 20 Juil 2018 - 19:41 par VITRUVE

» scenes de camp guerre de Sept Ans 28mm - 1/58e
Ven 20 Juil 2018 - 16:13 par lapoisse

» Teahouse Waitress PiliPili 1/20
Ven 20 Juil 2018 - 15:55 par jcalduch

» IRON MAN 1/9 (dragon model )
Ven 20 Juil 2018 - 14:56 par Reptor

» mon premier projet de saynete
Ven 20 Juil 2018 - 14:56 par Reptor

» Maquettes de Mechas/robots au 1/35???
Ven 20 Juil 2018 - 14:45 par Reptor

»  Carl Reid
Ven 20 Juil 2018 - 14:35 par Reptor

» Mirico Collectibles
Ven 20 Juil 2018 - 14:28 par Reptor

» Brother Vinni's Miniatures
Ven 20 Juil 2018 - 14:23 par Reptor


Partagez | 
 

 Un truc de ouf !

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Un truc de ouf !   Lun 20 Sep 2010 - 11:09

"Truc de ouf!", c'est plutôt un commentaire qu'un titre.
Titre réel: vue TRES partielle du Grand Parc d'Artillerie de la Grande Armée.

Scène imaginaire mais vraisemblable.
Echelle: 1/32e des figurines Historex et des véhicules.
Scratch en abondance un peu partout sur véhicules, décors et accessoires.
Lieu: quelque part en Allemagne rhénane.
Epoque: 1808, un an après la paix de Tilsit, un an avant les modifications des tenues du Train d'artillerie de la Ligne et surtout de la Garde. C'est aussi l'époque où, malgré les départs pour l'Espagne, les garnisons françaises d'outre Rhin se sédentarisent dans des cantonnements durables.

Choix du sujet: intérêt pour des figurines simples (parce que je suis un peintre minable) représentant des ouvriers d'artillerie, généralement ignorés des figurinistes, jamais exposés en concours car pas assez clinquants et ne rapportant à coup sûr aucune récompense...
Travail fantaisiste, anarchique et décousu entrepris dans le plus grand désordre, sans aucune idée ni plan rigoureux, consistant à accumuler des véhicues divers et des figurines à mettre autour jusqu'à ce que des pièces incomplètes me soufflent l'idée du Parc rassemblant des matériels endommagés ou en maintenance et alors le projet a peu à peu mûri.
Accent mis sur les ateliers pour "faire plus vivant" plutôt que sur un simple parking à canons sans intérêt.

Début de l'aventure: 2e semestre 2002. Interruption en 2005 en raison d'un cancer. Reprise en 2006 et achèvement en mai-juin 2008.
Estimation de temps (calculée sur réalisation des éléments en kit et du scratch): environ 4500 heures réparties sur les cinq années.

Dimensions:
Longueur: 1,90m - Largeur: 0,90m. Décomposition en 5 modules juxtaposés de 0,38m x 0,90m assemblés entre eux par tenons-mortaises et fixés par boulonnage latéral. Poids avec caisses de transport: 85 kg.
Transport en 5 caisses donc indentiques sauf en hauteur en raison de la taille variable des décors enfermés.

La première série de 14 vues "générales" montre la plaquette complète en atelier lors de l'achèvement. C'est l'objet du présent post.

Si vous le souhaitez, une seconde série de vues de détails prises en extérieur
modules séparés vous sera proposée.

Dans la mesure où il y a encore beaucoup à dire sur ce travail, j'attends vos questions, échelonnées si possible. Merci de votre attention.































Gribeauval

















Revenir en haut Aller en bas
Sylvie et françois

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Lun 20 Sep 2010 - 15:21

Bon échelonnons!:
1)on attend déjà la 2eme série de photos !!
2)chapeau bas pour la constance et le résultat
3) nous aimons beaucoup les bâtiments également :quelle est leur source ?
4)les figurines:historex mais quoi d'autre?
Revenir en haut Aller en bas
http://sylvieetfrancois.worldblogcafe.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Lun 20 Sep 2010 - 15:46

Bonjour Gribeauval,

Merci de partager ton travail sur le forum .

Ta plaquette est vraiment impressionnante , j'adorrrrre ! Tu as donc fixé les éléments sur des panneaux de type allonge de table?

Comme tu le dis dans ton titre "c'est un truc de ouf"

Chaque petite scénette est très bien réalisée, et rend l'ensemble très vivant, bravo.

Comme Sylvie et François, j'attend la suite avec impatience et même question au sujet des bâtiments...

Revenir en haut Aller en bas
antoine

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Lun 20 Sep 2010 - 16:12

Merci pour les précisions et j'ai eu la chance de le contempler ce WE à Menton, un travail impressionnant et je me suis régalé.
Un grand merci de l'avoir exposé.
Revenir en haut Aller en bas
http://arfigurines.jimdo.com/
tira

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Lun 20 Sep 2010 - 16:17

Aie , travail de força , mais qu'elle recompense
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
bernard68

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Lun 20 Sep 2010 - 17:24

le titre résume tout : un truc de ouf !!!!! mais un grand bravo, il y aurait tellement à dire et tellement de questions à poser......tout simplement magnifique
Revenir en haut Aller en bas
country-rose

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Lun 20 Sep 2010 - 18:20

affraid affraid rien a dire de plus que les copains
Revenir en haut Aller en bas
Jean Jacques PREVOST

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Lun 20 Sep 2010 - 19:46

Pareil qu'Antoine et encore merci de ta disponibilité.

J.J.P.
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Lun 20 Sep 2010 - 19:57

Merci à tous et salut,
A Sylvie et François, les bâtiments ne sont là que pour servir de simple décor. C'est la raison pour laquelle ils sont largement tronqués et aveugles, leurs ouvertures ne donnant sur rien, ceci pour la maison de maître et pour la porte monumentale.
Origine ? Nous sommes donc en Allemagne et la porte monumentale, était anciennement incluse dans les remparts de la ville dont il reste un vestige entamé tout près. Mi-tour de guet, mi-édifice de défense au-dessus du passage, sa hauteur était le double de ce qu'elle est. Non entretenue, avec le temps, elle était démolie peu à peu et servait, comme les murailles environnantes, de carrière de pierre pour les constructions. Jusqu'à ce que les échevins décident d'arrêter la destruction en lui posant une toiture et en la restaurant comme local municipal, d'autant plus que la maison de maître voisine est celle du bourgmestre.
La construction de ladite maison en colombages est typique de l'habitat traditionnel en Allemagne rhénane, au Palatinat, en pays de Bade et en Wurtemberg tout comme en... Alsace.
Là, l'armée est en occupation, la porte sert de poste de garde et la maison de maître est réquisitionnée pour le logement des officiers.
La forge est un atelier civil entier réquisitionné pour les forgerons qui, avec les armuriers, constituaient l'aristocratie des ouvriers d'artillerie.

A Bernard68, ne te gêne surtout si tu as des questions. Je suis là pour y répondre à moins que tu ne préfères attendre la série des vues de détails qui semble être souhaitée.

A binetôt
Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Lun 20 Sep 2010 - 20:03

Un petit oubli avec mes excuses pour Sylvie et François, il n'y a que des figurines Historex et seulement deux figurines Metal Modèles que vous verrez mieux en détail.
Idem pour les véhicules sauf le scratch de certains à voir aussi sur les détails et qui seront signalés.

Je répète que seul Historex peut permettre ce type de réalisation.
Merci encore.
Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
mustang

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Lun 20 Sep 2010 - 20:46

bravo pour ta réalisation ca c'est du décor comme je les aime
Revenir en haut Aller en bas
http://mustangfigurine.e-monsite.com/
jicécé

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Lun 20 Sep 2010 - 23:34

Retour en force de Gribeauval... avec de l'artillerie, normal !

Pour un truc de ouf c'est un truc de ouf

Mais comme je connais la suite, je peux vous dire, amis du forum, que vous allez pouvoir écarquiller vos yeux !!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histofig.com/briquet
Wills

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Mar 21 Sep 2010 - 11:34

MERCI Gribeauval,

et bravo

HISTOREX est toujours un régal pour les yeux et source inépuisable de mise en scène...


Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Mar 21 Sep 2010 - 13:01

Salut Samy,
Tu m'excuses, j'ai omis de répondre à ce qui peut passer pour une question dans ton post.

Tous les 5 modules (0,38m x 0,90m) sont sur une base formée d'un plateau de latté de 24mm aux dimensions.
Pourquoi le latté (qui est cher) ? Parce que c'est un des rares supports qui ne bougent pas. Aucun "travail", aucune déformation, surtout dans cette épaisseur, dans des conditions normales d'humidité et d'effort s'entend.

Compte tenu de la taille de l'ensemble, j'ai utilisé une vieille table à rallonge.
Mais tu sais comme moi (et probablement mieux vu ton métier) qu'une rallonge a tendance à légèrement fléchir par rapport au plateau principal de la table. Pour parer le coup, j'ai utilisé une vieille porte isoplane comme plateau final de travail. Même s'il ne mesurait que 0,70m de large, les 10 cm de débord de chaque côté ne pouvaient nuire aux modules en léger porte-à-faux.
Voili-voilou.
A+
Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Mar 21 Sep 2010 - 13:06

Merci pour les explications Gribeauval

En effet, le latté est un excellent choix.
Revenir en haut Aller en bas
mifig

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Mar 21 Sep 2010 - 14:01

Bonjour Gribeauval,

Tout d'abord bravo pour la réalisation, le courage pour mener à bien un tel projet, et la motivation pour le transporter et le faire partager aux autres.
Beaucoup de questions se bousculent mais cela viendra petit à petit. La fontaine et les pavés autour sont magnifiques et très réalistes, comment as-tu réaliser l'ensemble?
Merci de nous faire découvrir cette merveille.
A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/Fred-P%C3%A9r%C3%A9-Peintures-Figu
franck

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Mar 21 Sep 2010 - 15:53

bravo
Revenir en haut Aller en bas
Nath

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Mar 21 Sep 2010 - 18:40

Bonjour Gribeauval

Un truc de ouf sans doute, mais que c'est beau ! flower
Quelle patience tu as.
Je suis admirative.
Nath flower
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Mar 21 Sep 2010 - 19:51

Merci, Nath, je suis flatté...

Encore quelques heures de patience et la suite vient.

Pour cette première série, je suis assez étonné du peu de questions posées.
Les amis du forum vont-ils se réveiller avec la suite ?
A voir...

Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Un truc de ouf! Et voici les détails   Mar 21 Sep 2010 - 22:47

Traditionnellement, je commence la série des détails par une photo de la forge que les vues "générales" de la 1ère série montrent assez mal parce qu'elle se trouve en fond de scène. Il n'y a pas de raison de déroger à cet ordre. Commençons donc par la forge. A ce propos, j'ai retrouvé sur un CD une série de photos prises pendant le making of et, comble de pot, il y a des figurines presque partout. Ouf!... Vous allez pouvoir en profiter...

Ici, c'est un atelier civil de village réquisitionné par l'Autorité militaire occupante qui privilégie toujours ces installations fixes, plus aptes aux fabrications lourdes que les simples forges roulantes plus destinées aux maréchaux-ferrants qu'aux ouvriers réparateurs de véhicules.

Pour l'ambiance, je me suis largement inspiré de mes souvenirs d'enfance, dans une forge de village du Puy-de-Dôme, où l'on voyait bien sûr de la maréchalerie mais aussi du charronnage et de la forge de pièces pour faucheuses et engins agricoles divers, avant l'apparition des premiers tracteurs.












Vous aurez compris que nous sommes au royaume du scratch, bâtiment, parties charpentées, gros enclume, gros étau de forge, foyer, briquetage, hotte, cheminée, table de dressage, établis de forgerons, etc.
Ces vues de détail ont un avantage: isolées du restant de la plaquette, elles n'y sont pas noyées.


Une table à former pour pièces longues: scratch intégral.




Le gros enclume et le maître forgeron. Les figurines sont à ch... tellement elles sont mal peintes: je vous avais prévenus, je suis un peintre minable et les puristes et autres masters de la figurines vont pouvoir rigoler à gorge déployée, ils en ont le droit.


Etabli de forge et gros étau (dans la réalité, les gros modèle de ce genre pèsent 115 à 120 kg et il faut trois hommes pour les bouger). Scratch intégral: l'étau m'a demandé 60 heures de travail (collage et limage) car je l'ai recommencé 2 fois. Point de départ: carte plastique de 20/10es collée, découpée et limée.

Tous les forgerons ont le tablier de cuir. Ici, il s'agit de croûte de cuir véritable, dans son aspect brut, à peine passée au jus et qui ne m'a donné aucun souci de peinture la teinte naturelle était tout juste ravivée. Pourquoi se casser la tête quand on peut utiliser directement la matière...


Table à former les pièces longues: scratch intégral. Carte plastique de 20/10es, les pieds et renforts sont des bouts de carotte de polystyrène choc des grappes HISTOREX travaillées au pyrograveur.


Vue latérale avec le soufflet dans le fond. On le verra mieux plus tard.


La vue n'est pas très belle mais mon APN d'alors, basique, n'était pas très propice à la profondeur de champ.


Le soufflet de plus près avec son entonnoir de tuyère


Le foyer avec un aide qui amène au maître un fer chauffé à marteler. Les fers rougis de même que le foyer rougeoyant sont des artifices de peinture assez délicats que j'ai mis au point et dont je ne suis pas peu fier.


L'étau en gros plan et le soufflet en cuir véritable avec clous de cuivre. Du scratch toujours. Pour les pièces charpentées, je me suis fait plaisir en bidouillant une potence orientable pour les pièces très lourdes. Bois ordinaire travaillé au cutter et badigeonné d'un jus de terre d'ombre brûlée à la térébentine.


Photo prise par une fenêtre. D'accord, ce n'est pas fameux...


Maintenant, au boulot!...

Fini pour ce soir, posez des questions et critiquez. Vous êtes là pour cela. Bon, d'accord les figurines sont moches... C'est bien pour cela que cette pièce n'ira jamais à un concours mais quelle importance ?

A bientôt.
Gribeauval






















Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Mar 21 Sep 2010 - 23:27

Bonsoir Gribeauval,

Que de détails , c'est impressionnant, et merci pour toutes les explications.

Le soufflet, l'étau, les tables sont superbes !

L'effet de braise dans le foyer est bluffant de réalisme, tout comme "le fond" de brique noircis de suif.

Excellente idée pour les tabliers, on ne ferais pas aussi bien en peinture.

Quelques questions:

Comment as tu fais les toitures?

A quoi servent les "U" métalliques fixés tout du long de la poutre horizontale de la façade?

Vivement la suite...
Revenir en haut Aller en bas
jfp

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Mar 21 Sep 2010 - 23:42

génial ! merci pour ces photos et ces commentaires
et pour moi aussi, vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
http://jfp.jimdo.com/
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Mer 22 Sep 2010 - 0:17

Salut Samy,
Les fers fichés dans la poutre horizontale sont des fausses mortaises qui vont toujours par deux. Elles sont destinées à clôturer l'atelier selon l'antique système des volets plaqués et non pivotants. Je m'explique. Pour fermer un local, le propriétaire posait au sol à chant une barre de fer de section rectangulaire assez lourde (qu'on voit sur les côtés relevée) enfichée dans deux réceptacles solidaires des piliers verticaux et ainsi coincée. On amenait le volet de, bois renforcé en dedans de traverses et d'écharpe, et on engageait les deux tenons de fer dépassant du bord supérieur dans lesdites fausses mortaises. Il était donc tenu en haut. On poussait le bas au contact de la barre. Il ne restait qu'à passer dans un orifice du pied du volet percé vis à vis d'un autre de la barre au sol une clavette matée en tête ronde à l'extérieur, arrêtée à l'intérieur par une goupille. La même opération se renouvellait par autant de volets à poser.

Pour les couvertures, lorsqu'elles sont ouvertes et visibles, leur construction respecte les règles de la charpente classique réelle: poutres, solives et madriers, éventuellement corbeaux, jambes de force, sablières, arbalétriers, poinçons, chevrons, liteaux ou volige. Mais c'est rare et je ne l'ai fait qu'une fois.
Si la couverture est fermée sans nécessité de montrer les détails, un simple plat de contreplaqué mince posé sur la maçonnerie avec simplement les extrémités des poutres apparentes suffit pour supporter la couverture par elle-même.
Je ne sais faire que de la tuile plate dite bourguignonne, qu'on retrouve dans tout l'est de la France, l'Alsace, la moitié ouest de l'Allemagne, la Bavière, l'Autriche... et qui est forcément la plus simple à réaliser.
Celle-ci est constituée de carton fort à dossiers (de l'ancien temps, j'en ai un stock), de 3/10es d'épaisseur (qui restitue en trichant à peine l'épaisseur des tuiles plates) découpé en bandes égales de même largeur. Au 1/32e, j'ai fabriqué un gabarit comportant une encoche tous les 5 millimètres. Il suffit rapprocher chaque bande du gabarit pour avoir la taille en largeur d'une tuile. Au crayon, un marquage du carton est fait et l'encochage partiel (inutile de couper toute la tuile, ça va plus vite à poser) est réalisé au cutter ou à la pince coupante. La bande ainsi préparée est ensuite encollée et mise en place sur le plateau. La bande suivante, préparée selon le même principe, est mise en place avec un décalage de 2,5 millimètres, comme dans la réalité et les espaces d'un rang à l'autre respectent le principe des couvreurs en tuiles plates: un tiers de la tuile découvert, deux tiers recouverts. L'aspect est remarquable. Je n'ai jamais vu mieux. L'épaisseur du carton est suffisante pour accrocher le brossage à sec et donner du relief.

J'espère que tu auras tout compris, je ne suis pas sûr d'avoir été assez clair.
Voili-voilou.
A+
Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Mer 22 Sep 2010 - 0:26

Merci Gribeauval ,

J'ai tout compris, et appris des choses intéressantes.

Tu parles d'un travail, pour "fermer la boutique" avec les volets
Revenir en haut Aller en bas
johnny-et-vincent

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Mer 22 Sep 2010 - 1:00

une belle réalisation et un bout d'histoire historique très plaisant ont en apprends des chosesmerci gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Jeu 23 Sep 2010 - 12:32

Eh bien on continue!...


L'allée principale. Facile, vous allez dire, il n'y en a pas d'autre sur la plaquette.
Ne pas oublier qu'il s'agit d'une partie très réduite du Grand Parc qui s'étendait sur des hectares.
Comme vous pouvez constater, les modules sont séparés. C'était plus simple pour les prises de vues en extérieur. Certaines ne sont pas géniales. Il faudra faire avec.
Mais cela n'entame pas l'intérêt puisque cette plaquette n'est qu'un agglomérat de petites scénettes distinctes.



Les ateliers.



L'appentis de la forge et son enseigne, fruit de mon imagination. On peut ne pas aimer. Commentez.



Près de la forge, charrons et serruriers s'activent à remettre en état un caisson abîmé mais récupérable. C'était le fondement du métier des ouvriers d'artillerie.
Souvent des artilleurs de bonne habileté manuelle se mêlaient aux ouvriers pour les réparations du matériel qu'ils utilisaient couramment. C'est ce qui explique le mélange des tenues.


L'allée, le chariot de récupération, les ateliers et la forge.


Autre vue de l'allée avec un attelage haut le pied.


Remontage d'un affût, sous la direction d'un officier armurier. Reconstruire entièrement une pièce à partir d'éléments disparates récupérés exigeait précision, minutie et rigueur.


Un mur de la forge. Technique: contreplaqué enduit sur 2-3 millimètres maxi.
Traçage au crayon des pierres puis fraisage. Ensuite, peinture, etc.


Fontaine. Style Renaissance. Scratch intégral sauf la sculpture (cadeau de ma fille aînée qui collectionne les fèves de galettes des Rois et qui l'avait en double)et les têtes des lions aux jets d'eau qui sont des pièces Historex.
Le point d'eau servait aussi bien aux civils qu'aux militaires et d'abreuvoir pour les animaux.
Un petit making of de cette pièce suivra.

A+
Gribeauval








Revenir en haut Aller en bas
johnny-et-vincent

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Jeu 23 Sep 2010 - 12:53

fabuleux travail , juste une question Gribeauval quelle sont les mensurations de ton dio cela doit etre déjà grand et cela à du te prendre énormémént de temp mais en tous cas moi j'adore et puis tes récits historique sont très instructif
Revenir en haut Aller en bas
Isly1844

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Jeu 23 Sep 2010 - 13:02

Bonjour,
Splendide!
Merci pour cette présentation.
Amicalement,
Mathieu
Revenir en haut Aller en bas
http://afcfef.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Jeu 23 Sep 2010 - 19:28

Bonsoir Gribeauval,

On découvre à caque fois de nouveaux détails

Là, j'ai bien vu les volets sur le côté du batiment.

La fontaine est superbe, j'attends le making of


@ Johnny : 1,90m X 0,90m et environ 4500 heures réparties sur les cinq années.
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Jeu 23 Sep 2010 - 19:35

Merci Samy, j'allais dire à Johnny-et-Vincent, que je remercie tout de même, qu'ils avaient dû zapper la présentation du début en page 1.
Amicalement.
Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
Davin




MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Jeu 23 Sep 2010 - 20:55

C est absolument génial...le Cecil B De Mille de la figurine..... cheers
Et en plus on apprend plein de détails sur le fonctionnement de l' entretien et la logistique de l' Artillerie.
Revenir en haut Aller en bas
tira

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Jeu 23 Sep 2010 - 21:45

Un travail d'acharné , mais qu'elle tableau vivant
Revenir en haut Aller en bas
Feraud

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Jeu 23 Sep 2010 - 23:55

J'arrive sur le tard et je dois avouer que je n'avais pas vu ce post et surtout cette titanesque scène ,bravo !!
Ce qui est remarquable c'est ce luxe de détails impressionnants qui fait vivre l'ensemble,La forge est hallucinante de réalisme !
J'imagine que les caissons a munitions devaient subir pas mal de casses vu le poids pendant le transport (et les terrains des champs de bataille)
L'effet de l'âtre de la forge est très réussi, comment as-tu procédé ?
Merci aussi Gribeauval pour tes explications claires et très instructives .
j'espère qu'il y a d'autres épisodes ? j'en suis sur d'ailleurs car il me semble voir une chèvre et le levage d'un fut....
Revenir en haut Aller en bas
johnny-et-vincent

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Ven 24 Sep 2010 - 6:02

oula faut que je change de lunettes moi j'avais pas fait attention désolé Gribeauval d'avoir loupé le début Embarassed mais j'étais éblouis sur les photos de ton travail superbe et l'histoire qui va avec vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Ven 24 Sep 2010 - 9:41

Merci à tous,
Johnny-et-Vincent, j'excuse d'autant plus volontiers que zapper des posts, ça m'est arrivé tellement de fois que mieux vaut ne pas les compter...

Salut Féraud, je suis content que la forge t'ait intéressé à ce point. Je n'ai pas grand mérite tellement mes souvenirs de gosse sont restés vivaces dans ma mémoire, d'autant plus que, petit citadin transplanté quelques mois par an en pleine France profonde, rurale bien sûr,
avec ses traditions, ses habitudes séculaires, ses lenteurs, je découvrais cette vie si différente de celle de la ville. Ce cadre paisible où tout se fait en accord avec la nature, quel changement pour moi... J'étais réveillé au bruit du marteau sur l'enclume et, dès le bol de lait avalé, je filais vers la forge voisine où l'on était sûr de me trouver si l'on me cherchait... Tu vois, les souvenirs, ça sert quelquefois.
Ta remarque est excellente: en effet, pour des questions de poids... à traîner, les caissons étaient fabriqués avec des bois bien dimensionnés mais, comme on pourrait dire aujourd'hui "limite" en ce qui concerne le rapport dimension/robustesse. Et le tout-terrain était souvent fatal. Que l'on songe un instant à la torsion de la caisse surtout chargée, solidaire des deux roues arrière mais reliée aux roues avant par la seule cheville ouvrière.
La casse était terrible principalement pour les roues et les timons.
D'où l'importance des ateliers de réfection de roues à partir d'éléments récupérés, la présence parfois dans les convois d'un chariot dont la cargaison était composée uniquement de roues de rechange, la présence d'une roue de rechange à l'arrière de chaque caisson en dotation réglementaire normale, etc.
Et, la plupart du temps, c'était la pénurie de roues qui immobilisait un matériel bien souhaité
sur les différents points d'intervention.
Dans les attributions de roues de rechange, priorité était donnée aux canons et obusiers, ce qui est normal. Mais une pièce de campagne sans ses caissons d'approvisionnement... le choix devait être souvent crucial.
Pour te faire une idée, un caisson complet comportait (dotation réglementaire), je le répète, une roue de rechange à l'arrière (interchangeable pour tout canon ou obusier, système Gribeauval oblige), un timon neuf sur le flanc de la caisse, au moins deux leviers de pointage pour les pièces de campagne, une pelle et une pioche, des outils dans le coffret en avant de la caisse et souvent des chaînes et des cordes (la bricole) dans un des compartiments intérieurs avec les outils et les pièces d'artifice, bref, tout un "lot de bord".
Pour le foyer, placé au centre de l'âtre, c'est-à-dire au débouché de la tuyère, je place du gros sable pour imiter le charbon de forge. Et j'alterne micro couches de peinture et grains de sable placés un par un à la cyano. La peinture va du rouge très sombre au jaune quasi blanc par cercles concentriques au fur et à mesure que le tas s'élève (c'est quelques millimètres à peine). Bien sûr, c'est de la micro peinture, c'est assez chinois et c'est long. Je termine avec quelques grains périphériques grisés et brosés à sec pour les petits charbons couverts de cendre. Si un rayon lumineux peut être dirigé sur le foyer, on croit voior de la braise, l'effet est saisissant. J'ai mis au point cette technique à plusieurs reprises et je n'en suis pas peu fier.

Merci de tes questions.

Gribeauval





Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Ven 24 Sep 2010 - 19:47

La série continue...
J'ai retrouvé sur un CD quelques vues prises au cours de cette si longue élaboration.
Ce sera en quelque sorte un petit making of et, comble de pot, il y a des figurines avec.



Entièrement retapé, ce caisson doit être aussi refait en dedans. Ce charron replace le compartimentage intérieur du caisson. Ces séparations sont indispensables pour une bonne répartition de la charge de boulets, libres ou ensabotés, des gargousses et surtout pour éviter que les cahots du tout-terrain ne déplacent trop brutalement la charge risquant ainsi de faire verser un véhicule attelé dont l'avant ne repose qu'en équilibre sur la cheville ouvrière.



Outre le charron, deux ouvriers vont poser le couvercle et un serrurier va reposer les ferrures gondées qui lui permettent de pivoter sur un flanc à l'ouverture et à la fermeture.


Rappelons que la charge réglementaire d'un caisson était de 950 kg et qu'il était tiré par 4 chevaux en attelage à l'allemande.



Remontage d'un affût de 8. Après avoir serré l'entretoise médiane, l'ouvrier boulonne l'entretoise de crosse. C'est la plus large et la plus lourde de l'affût. Son rôle est capital
dans la solidité de l'ensemble. Sa position en fait une pièce maîtresse car, percée d'une lunette, c'est elle qui va recevoir la cheville ouvrière lors de l'accouplage avec l'avant-train, indispensable pour l'attelage.



Affût et roues de 8 pesaient 540 kg et le tube 585 kg. L'alésage du tube correspondait à 106 millimètres.



Remonter un affût, malgré son aspect mastoc, était une opération délicate.



Au final, j'ai enserré les deux flasques entre les mâchoires d'un énorme serre-joint adapté aux dimensions de cette pièce.


Comme je l'ai expliqué, la casse importante de roues nécesitait la réfection incessante de roues, surtout de grand diamètre. La casse touchait surtout les rayons.
De même, les bandages de roues n'étaient pas un cercle forgé en continu comme dans le charronnage moderne. Le cerclage consistait, pour les grands diamètres, en 6 segments cintrés, cloutés sur la jante. Il va de soi qu'au bout de 5 ou 6 réparations de recloutage, la jante devait être changée. C'est pourquoi les conducteurs ménageaient comme ils pouvaient ce matériel vital et trop souvent sollicité.

A plus tard.
Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Ven 24 Sep 2010 - 20:08

Merci pour ces détails et les explications qui vont avec

Je trouve ta peinture et la patine très réussie !
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Ven 24 Sep 2010 - 23:23

Je crois bien que oui, Tatoo.

Merci à tous les deux;

Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
Feraud

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Sam 25 Sep 2010 - 12:50

Bonjour Gribeauval

Et merci d'avoir répondu a mes interrogations précédentes.

Superbes scènes ainsi que tes explications si interessantes.
Pour les rayons : c'était juste un enchâssement simple ou a force sur la jante et l'axe ?
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Sam 25 Sep 2010 - 19:46


Les rayons étaient taillés de telle sorte qu'ils s'enchâssaient doublement, dans le moyeu et dans la jante.
Le boulot des charrons était tellement bien fait que l'ajustage était remarquable mais qu'il fallait quelques coups de maillet sur une taque pour insérer le tout jusqu'aux butées. Ensuite venait le cerclage sachant qu'un segment de bandage couvrait deux demi-jantes contingues.
Comme il y a avait 6 segments de jante et 6 segments de bandage, le tout se recouvrait en pleine solidité avec un décalage d'un demi segment.

A noter que les petites roues (roues directionnelles des caissons et roues des avant-trains) de plus petit diamètre n'avaient que 5 segments de jante et 5 segments de bandage, posés selon le même principe.

A+
Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Sam 25 Sep 2010 - 19:49

Et merci, Féraud, pour l'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Dim 26 Sep 2010 - 0:51

On continue ? C'est parti...



Voilà la porte monumentale. Avec le temps, elle l'est devenue beaucoup moins car elle a perdu la moitié de sa hauteur. Peu importe. Devenue local municipal, sa position au milieu de vestiges de remparts médiévaux sert de poste de garde et d'entrée au Grand Parc qui occupe toute la zone.
En principe, les civils n'y sont pas admis, sauf les femmes qui vont à la fontaine.

On remarque un stock de bois calibrés: c'est une fourniture pour les ponts qui en sont gros utilisateurs. Les pontonniers en feront la démonstration bientôt en jetant les fameux ponts entre l'Ile Lobau et la rive gauche du Danube, en prélude à la bataille de Wagram.


En perspective depuis la fontaine.


Le poste de garde. Les ordres de mission sont remis au brigadier scribe qui note sur son registre tous les mouvements d'entrée et de sortie par la porte.
Là, c'est un grand jour. L'intendance distribue un lot de vin d'Italie qui va réjouir pendant un temps une troupe lasse de ne boire que de la bière.
Le porte-barrique est un véhicule scratch intégral sauf les roues Historex retravaillées à 90%.


Et une boulette, une!!! J'avais tout simplement omis d'enlever la cale de transport placée sous l'essieu de la charrette par précaution car, malgré un renfort, je craignais un affaissement possible des essieux en raison du poids des barriques. En effet, au départ, il s'agit de deux tronçons de manche de pioche (cassé) dont le diamètre maximal était convenable, travaillés au tour, gravés à la pointe sèche pour dessiner les douelles et cerclés à l'étain.


Autre vue de côté du poste de garde. Sous les yeux d'un officier en tenue de sortie qui observe la scène, le maréchal des logis chef de poste lève les bras pour recevoir la musette que son autre copain maréchal des logis qui convoie le pinard lui tend d'une main et de l'autre son ordre de mission: Entre sous-off, il était de bon usage de se rendre service, celui qui sortait faisait les commissions des copains.


Autre vue en perspective. On voit un tenon d'assemblage dans la tranche du module.


La maison de maître. Il s'agit de l'habitation du bourgmestre qui a été réquisitionnée pour servir de logement aux officiers du Grand Parc. Entièrement scratch, cette création est imaginaire mais largement inspirée par des photos de maisons alsaciennes. En fait, j'aurais dû, pour être tout à fait conforme à la position la plus courante, la faire pivoter de 90° pour la présenter face côté pignon avec le toit tombant de chaque côté, comme c'est souvent le cas en Allemagne rhénane, du Nord et des Pays-Bas. Je me suis trop laissé guider par les photos alsaciennes qui étaient magnifiques.
Comme pour la fontaine, je consacrerai le prochain post à un petit making of.


Entre la maison et le reste de rempart, véhicules réparés en attente de convoyage. La vivandière avait droit à la réparation de sa carriole.


Vue de côté la maison de maître. Au premier plan, le bûcher et le stock de bois de chauffage dont des billes à débiter.


En plus gros plan, le pied de la maison et le bivouac des officiers. Nous sommes à la belle saison et les repas en plein air sont appréciés. Dans le fond, la table du colonel qui invite qui il veut, en général ses officiers à tour de rôle.
Sur les marches de la maison, il enfile ses gants avant de monter en selle sur le cheval qu'un ouvrier lui amène. En qualité de chef de corps, il est un des rares officiers à être montés. Dans l'artillerie, peu d'officiers l'étaient.
Un conducteur fayot se présente à lui avec un lapin et un jambon. L'histoire ne dit pas l'accueil réservé à cette présentation, le sort des victuailles et le bénéfice tiré par ledit conducteur du Train.
Le cuistot fait la vaisselle devant la table des officiers. A sa gauche, son aide est de corvée d'épluchage pour la soupe du soir: pommes de terre et choux, le lard est au saloir.
Un ouvrier de corvée de bois amène une brouette de bûches à son escouade.


On terminera par cette autre vue (de dos) des véhicules réparés. A droite, un chariot porte-boulets à châssis long, scratch sauf les roues Historex.

Bonne nuit jeunes gens.
A+
Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
johnny-et-vincent

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Dim 26 Sep 2010 - 7:42

tous simplement magnifique
Revenir en haut Aller en bas
bm

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Dim 26 Sep 2010 - 8:58

Comme les autres SUPERBE...................................
Revenir en haut Aller en bas
country-rose

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Dim 26 Sep 2010 - 9:22

j'adore quand y a plein de chose a voir !
Revenir en haut Aller en bas
Davin




MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Dim 26 Sep 2010 - 9:33

Bien sur... superbe dans les détails..comme dans les explications techniques study cheers
Revenir en haut Aller en bas
tira

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Dim 26 Sep 2010 - 12:24

Vraiment ça place dans un musée
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   Dim 26 Sep 2010 - 12:45

Merci à tous,
Comme annoncé, un petit making of des vues les plus récentes.


Pour ceux que cela intéresse, voici donc la porte monumentale sous quelques angles. On notera que la plaquette, en raison des faces aveugles de certains décors dont la porte précisément, est généralement présentée adossée pour être vue d'une seul côté, celui de la présentation générale (les 14 photos de la première série). C'est pourquoi, sous la voûte de passage de la porte, j'ai ajouté un trompe-l'oeil sous forme d'une petite aquarelle qui est censée représenter l'autre côté de la ville "civile".






La porte voûtée. L'effet de perspective pour donner un peu de profondeur (épaisseur réelle du bâtiment) et le trompe-l'oeil en agrandi. Généralement dans les expos, on s'arrange pour diriger un petit éclairage par derrière sur le trompe-l'oeil qui devient lumineux et donne bien l'impression d'un prolongement.
Bien entendu, la grosse chaîne est abaissée à chaque passage de véhicule.








Cette photo de vestiges de rempart (dont la cime a été en partie détruite pour servir de carrière de pierre [comme la construction de la forge par exemple] est typique de ma technique de construction. La base est du contreplaqué assez fort (des chutes du stand bois-découpe chez Bricolo), du CP de 10mm mini pour les bâtiments. Je le recouvre d'enduit. Ensuite traçage des pierres et peinture. S'il en est qui souhaitent plus de détails, qu'ils me les demandent.
Une autre technique, comme sur la porte elle-même - encadrement du passage et des ouvertures, pierres d'angle - consiste à employer de la carte plastique épaisse appliquée sur le bois préalablement plastifié. Détails sur demande.


La maison de maître en étage, technique enduit sur contreplaqué. Détails sur demande. J'y ai pris un plaisir fou, même si c'était un premier essai et peut-être même justement parce que c'était un premier essai qui a réussi.


La partie basse de la maison, en pierre. Technique: carte plastique épaisse appliquée sur bois plastifié.


Sur un encadrement coupé au gabarit en carte de Lyon, la porte est en carte plastique de 20/10es. Planches tracées à la pointe sèche, veinage du bois vieilli, créé et accentué au pyrograveur, une couche d'Humbrol châtaigne (n'importe quel marron fait l'affaire), un ou deux passages de jus de terre d'ombre brûlée et un brossage à sec de gris ocré très clair.

Prochain making of, la fontaine qui semble en intéresser quelques uns.

A+ et encore merci de prendre la peine de me lire.
Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un truc de ouf !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un truc de ouf !
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Travaux en cours :: Décor, saynète, maquette et diorama-
Sauter vers: