AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Karel IV - Golem Art (black dog ) carnation par Marco
Hier à 23:31 par marco

» Grenadier a pied de la Garde - Young Miniatures
Hier à 22:48 par MarcM

» NS-Prod
Hier à 21:05 par Art niak

» Irbis Miniatures
Hier à 18:23 par Osebor

» Thunderhawk Forgeworld - La suite du début !!
Hier à 18:15 par ms16

» huile à l'eau ?
Hier à 12:51 par Ethno Dan

» La vitrine (IIIè) de Duck: Orc Léo
Hier à 12:26 par VITRUVE

» Joaquin Palacios Studio
Hier à 11:53 par Dadou

» NALANI
Hier à 10:55 par Duck

» SONDAGE POUR PROJET CREATION
Hier à 9:25 par yves

» Altores Studio
Hier à 8:42 par Ethno Dan

» Les petites prod' de Mâhar!
Hier à 8:20 par bono

» Medieval Forge Miniatures
Hier à 8:04 par Reptor

» Zona 72
Hier à 8:03 par Reptor

» Mercury Models
Hier à 7:59 par Reptor

»  Carl Reid
Hier à 7:55 par Reptor

» Copper State Models
Hier à 7:48 par Reptor

» Colonel Moustache
Hier à 7:47 par Reptor

» ANT Miniatures
Hier à 7:44 par Reptor

» ZabaArt
Hier à 7:41 par Reptor

» Chronos Miniatures
Hier à 7:39 par Reptor

» Officeir Britannique avec chien
Lun 18 Juin 2018 - 21:06 par Ethno Dan

» Vitrine Alain 2 :Polonais Voltigeur 14e de ligne 1813 MM 54m
Lun 18 Juin 2018 - 21:00 par ms16

» Black Sun Miniatures
Lun 18 Juin 2018 - 20:12 par VITRUVE

» essai sculpture bateau 1/1200
Lun 18 Juin 2018 - 12:19 par bourgouin.francois


Partagez | 
 

 Remember Cadia

Aller en bas 
AuteurMessage
Phil54

avatar


MessageSujet: Remember Cadia   Dim 10 Juin 2018 - 20:48

Bonjour à tous!


Voici un moment que je n'ai rien posté ici donc me revoici avec une petite saynète que j'ai réalisé pour participer à un concours sur Facebook, sur le Forum du Bistrot de la Figurine pour ceux qui connaissent  Wink


Le thème était "Remember Cadia".

Pour ceux qui ne connaissent pas, nous sommes dans l'univers Warhammer 40000. Cadia est une planète impériale qui va être détruite suite à une incursion majeure du Chaos.
La règle du concours était la suivante : réaliser une saynète ou un diorama avec obligatoirement un Cadian (soldat de Cadia) et au moins un ennemi ou un allié.
La saynète devait s'accompagner d'un récit qui expliquerait en quoi le Cadian se serait comporté de façon héroïque durant la bataille.

Et voici donc ma production  Laughing


"REMEMBER CADIA"


Le 3ème Cadian s’apprêtait à décoller pour une planète désertique lorsque la bataille pour Cadia débuta et c’est encore revêtus de leurs treillis au camouflage désert que les hommes se battirent pour leur planète natale.
Alors que les forces impériales se repliaient vers Kasr Kraf, le régiment fut envoyé pour sécuriser le flanc nord d’une des voies de retraite. Rapidement il se heurta à une horde de cultistes menée par un space marine renégat. Ces réacteurs dorsaux et ces marquages à chevrons noirs et jaunes l’identifiaient comme étant un Raptor des Iron Warriors.
Les hommes du 3ème établirent une ligne de défense solide qui courait au milieu des manufactorums et empêchait les cultistes de progresser vers la voie de retraite. Malheureusement, ils ne pouvaient rien contre les mortiers et l’artillerie que ces adorateurs du chaos avaient installé face à eux et qui pilonnaient sans interruption les files de gardes et de véhicules essayant de rejoindre la forteresse. Chaque tentative impériale pour les faire taire était repoussée par les cultistes, aidés en cela par le Raptor qui fondait sur les cadians et les taillait en pièces méthodiquement.
Des équipes d’armes lourdes furent envoyées vers les hauteurs des tours de refroidissement pour y établir des positions de tir. Dans le dédale de coursives et d’échelles, le soldat Philips avait été ralenti à cause de son lance-flamme. Il arriva donc un peu en retard sur les autres hommes de son escouade qui s’activaient déjà au sommet de la tour K8. Son sergent allait lui passer un sacré savon. 
Il s’apprêtait à gravir la dernière échelle d’accès au sommet lorsque le Raptor fondit sur la plateforme juste au-dessus de sa position.

Comme à chacune de ces apparitions, l’affrontement entre impériaux et cultistes diminua d’intensité. La plupart des yeux étaient braqués sur le Space Marine renégat. Les uns pour admirer leur champion dans son œuvre de destruction, les autres en soutien à leurs camarades ou adressant des remerciements muets à l’Empereur de ne pas être à leur place.
Au sommet de la tour K8, les hommes se faisaient massacrer malgré le déluge de tirs qui ne faisaient au mieux qu’effleurer le Raptor, protégé par son armure et par la vitesse incroyable de ses déplacements.
Pour Philips, l’ascension de cette dernière échelle avec le lance-flamme allumé à la main était impossible. Il resta donc en bas et prépara son arme dans l’espoir de pouvoir atteindre le renégat dès qu’il passerait à portée. Il entendait ses camarades mourir les uns après les autres et priait l’Empereur pour qu’une occasion se présente.
Puis le Raptor s’immobilisa à quelques mètres du sommet, comme pour admirer son œuvre macabre, conscient de l’image de force brute qu’il donnait, renforçant ainsi sa domination sur ses troupes et inspirant la crainte chez les autres. Dans son arrogance, et pour bien signifier ce qu’il pensait des pauvres humains qui osaient lui tenir tête, il ne portait pas de casque.
C’était l’occasion qu’attendait Philips qui sortit de son couvert et actionna son lance-flamme en hurlant un cri de défi. Pris au dépourvu par l’audace de ce geste, le renégat fut percuté de plein fouet par la langue de feu et eut juste le temps de se protéger le visage à l’aide de la griffe éclair qu’il portait à la main droite. A travers les flammes, juste avant que le Raptor ne détourne les yeux du brasier, Philips aurait juré avoir vu le regard déjà noir du renégat s’assombrir encore, lui promettant une mort lente et affreusement douloureuse pour laver cet affront. 
D’ailleurs le Raptor commença à descendre doucement vers le cadian, comme pour lui signifier la futilité de son geste. Mais alors que Philips voyait la mort personnifiée se rapprocher de lui, un trait d’une blancheur aveuglante fusa de la coursive supérieure de la tour et fit simplement disparaître la tête du space marine. Le corps de ce dernier resta en lévitation encore quelques secondes, comme refusant sa propre mort, puis il chuta telle une comète laissant un sillage enflammée derrière elle. Comble de l’ironie, il s’écrasa une cinquantaine de mètres plus bas sur un groupe de cultistes qui étaient enfin sur le point de créer une brèche dans les défenses impériales.
L’espace de quelques instants, un silence surnaturel se répandit sur le champ de bataille. Puis la mort de l’Iron Warrior eut deux conséquences simultanées mais diamétralement opposées.
Les cultistes furent totalement désemparés par la disparition soudaine de leur maître. Certains renégats erraient, à découvert, ne sachant plus que faire, et furent rapidement pris pour cibles par les snipers du régiment. D’autres pleuraient et se griffaient le visage jusqu’au sang. Mais surtout, les vagues d’assaillants qui s’abattaient inlassablement sur les défenses impériales depuis des heures perdirent en intensité, voire s’arrêtèrent littéralement par endroit.
Du côté impérial, une clameur monta de toute la ligne des combats. Les commissaires et les officiers avaient réalisé l’opportunité qui s’offrait à eux et comptaient bien l’exploiter. Cette morte « flamboyante » fut traduite comme le signe indéniable que l’Empereur lui-même veillait sur eux puisqu’il avait permis à un simple mortel de venir à bout d’un Space marine du Chaos. 
Cette boule de feu tombée du ciel galvanisa les troupes et le 3ème chargea comme un seul homme.
Les cultistes ne purent rien pour endiguer la déferlante impériale qui les balaya. L’artillerie qui mettait à mal la voie de retraite depuis des heures fut réduite au silence, permettant ainsi de sauver des milliers de gardes qui purent rejoindre la sécurité relative de Kasr Kraf.

Loin de ce déchainement de violence, le soldat Philips s’était débarrassé de son lance-flamme pour grimper l’escalier menant à la coursive supérieure. Il y avait trouvé le sergent Prinkler adossé à la tour de refroidissement, son pistolet à plasma encore en main, mortellement blessé par un coup de griffes éclair. Philips ne comprit jamais comment il avait eu seulement la force de tirer avant de succomber à ces blessures mais au moins était-il mort en sachant qu’il avait réussi l’impensable.

Les deux hommes reçurent les honneurs du régiment et Philips fut considéré par beaucoup comme touché par la grâce de l’Empereur. Le 3ème régiment de Cadia put être évacué de la planète avant sa destruction et poursuivit le combat à travers l’Imperium. Tout au long de sa carrière, Philips garda précieusement le lance-flamme qui avait fait sa renommée et dont les deux bouteilles avaient été baptisées « Remember » à gauche et « Cadia » à droite.


























Et voilà !


En espérant que ça vous plaise 
Revenir en haut Aller en bas
http://les-figs-de-phil.blog4ever.com/blog
Denis le barbouilleur

avatar


MessageSujet: Re: Remember Cadia   Lun 11 Juin 2018 - 6:54

Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
bono

avatar


MessageSujet: Re: Remember Cadia   Lun 11 Juin 2018 - 8:55

di diou, ca déchire ton histoire Wink

super boulot, j'aime bien ce que tu as fait

et en plus c'est chouette de te revoir parmi nous Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Remember Cadia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Remember Cadia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Travaux en cours :: Décor, saynète, maquette et diorama-
Sauter vers: