AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» OPEN de l'OUEST les 26 et 27 mai 2018
Aujourd'hui à 13:26 par Serge

» Rhode Island Regiment par BONO
Aujourd'hui à 9:37 par Davin

» Ivonne et Sélène : Ares Draconia 75 mm
Hier à 23:46 par Logan

» gamme Vallejo
Hier à 21:43 par biborax

» Buste de Pirate
Hier à 21:24 par Ethno Dan

» MP
Hier à 20:23 par VITRUVE

» Les petites prod' de Mâhar!
Hier à 16:03 par Mâhar Lankôth

» Mitches Military Models
Hier à 14:54 par Duck

» Andrea
Hier à 13:48 par musfig

» "Le Briquet"
Hier à 11:46 par Duck

» moulage figurine rare
Ven 15 Déc 2017 - 17:13 par jeff68600

» Vitrine de ivopreda
Ven 15 Déc 2017 - 16:08 par lafaille lucien

» Vitrine de Vitruve
Ven 15 Déc 2017 - 15:54 par VITRUVE

» Pegaso Models
Ven 15 Déc 2017 - 9:56 par VITRUVE

» Capt. Miller US Ranger ( buste) par Danny Capuano
Jeu 14 Déc 2017 - 19:41 par gun4045

» Aradia Miniatures
Jeu 14 Déc 2017 - 17:46 par musfig

» Sèvres 2017
Jeu 14 Déc 2017 - 17:25 par Duroc

» le guerre de secession par BONO
Jeu 14 Déc 2017 - 16:05 par ms16

» Starwars Assaut sur l'Empire
Jeu 14 Déc 2017 - 9:25 par Denis le barbouilleur

» Karol Rudyk Art
Jeu 14 Déc 2017 - 7:30 par Reptor

» Un bal vers 1770
Mer 13 Déc 2017 - 9:37 par bono

» Alabarda Blog
Mer 13 Déc 2017 - 9:04 par Asociacion Alabarda

» NS-Prod
Mer 13 Déc 2017 - 7:55 par Reptor

» Kabuki Models
Mer 13 Déc 2017 - 7:53 par Reptor

» DarkStar Miniatures
Mer 13 Déc 2017 - 7:51 par Reptor


Partagez | 
 

 la charge fatale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Barreaud

avatar


MessageSujet: la charge fatale   Lun 26 Jan 2015 - 15:31

Bonjour!
un cheval tous les deux ans, voilà en gros mon rythme . 



Contrairement à mes prévisions j'ai dû me lancer dans cette pièce , que j'apprécie beaucoup.


ça, c'est celui de 2013.

voilà le nouveau:



Le corps n'a reçu dans son ensemble qu'une couche d'apprêt Humbrol mat, trois tons. Marron rouge pour le dssus, jaune sable sombre pour les dessous et noir pour les jambes. Depuis, j'ai appliqué la 1ère couche huile terre de sienne brûlée.
J'en ai profité pour fignoler la tête, les yeux, les naseaux.



Je n'ai pas encore abordé les ombres et éclaircies, j'attends que ça sèche un peu.





Bien entendu, tout cela va avec une histoire singulière, que je vous avouerai quand vous aurez trouvé qui peut bien être assis sur ce bai brun....
Revenir en haut Aller en bas
lasalle

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 26 Jan 2015 - 15:52

Bonjour Philippe,
Je pense à un lancier du 9th Queen's Royal.... en 1914 à Elouges; à moins que tu fasses une transfo...
En tous les cas cela part fort!
Xavier
Revenir en haut Aller en bas
http://cimeterre-de-figurines.blog4ever.com
Jezequel Claude




MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 26 Jan 2015 - 16:01

Belle allure et belle robe sunny
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 26 Jan 2015 - 16:03

Ah la brute!!
Exact. Non, non, ce sera la pièce de Tommy's War du 9th Queen's Royal à Elouges. 
J'ai appelé cette saynette ''la charge fatale'' car comme en 1914, il termine sa chevauchée dans les barbelés. Mais ceci est une autre histoire.
Bravo d'avoir trouvé si vite. Connaisseur, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 26 Jan 2015 - 17:14

Affaire à suivre une pièce de Philippe est toujours un événement.... j'ouvre le livre d'histoire, je m’installe sur mon pupitre et j'écoute le prof Barreaud...

olalalala pourvu qu'il n'y ai pas d'interro..... affraid affraid
Revenir en haut Aller en bas
lasalle

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 26 Jan 2015 - 17:52

Je suis comme toi Philippe, j'aime bien tous ceux qui ont servis sa Gracieuse Majesté! 
J'ai cette pièce en stock, je vais suivre avec intérêt ton post!
Xavier
Revenir en haut Aller en bas
http://cimeterre-de-figurines.blog4ever.com
Eurydice2913

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 26 Jan 2015 - 18:04

Gabriel a écrit:
Affaire à suivre une pièce de Philippe est toujours un événement.... j'ouvre le livre d'histoire, je m’installe sur mon pupitre et j'écoute le prof Barreaud...

olalalala pourvu qu'il n'y ai pas d'interro..... affraid affraid

On se fait un morpion Gaby?...affraid

 à toi Philippe! Très jolie pièce à venir!


Dernière édition par Eurydice2913 le Mar 27 Jan 2015 - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cimeterre-de-figurines.com
bono

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 26 Jan 2015 - 18:21

Meme pas le temps de reflechir peuffff
Bon debut, deja la tete commence a prendre forme

Allez en avant, CHARGEZ !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
lapoisse

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 26 Jan 2015 - 18:26

ça commence bien..
Revenir en haut Aller en bas
ms16

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 26 Jan 2015 - 18:29

belle tête, ça promet
Revenir en haut Aller en bas
marco

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 26 Jan 2015 - 20:06

attitude très dynamique, avec une belle robe qui se prépare...
Revenir en haut Aller en bas
http://marcmussat.jimdo.com/
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 26 Jan 2015 - 20:34

Oui, j'espère. Sauf pour la tête qui méritait un traitement spécial, je n'ai que appliqué la teinte de fond sur le reste du corps. Un détail me surprend quand même. A chaque fois fois que je commence un piéton, il y a un ''assidu'' pour me faire remarquer ''qu'il n'a pas de bras''. (oui, les bras/ le chocolat...) et là, personne n'a fait remarquer qu'il n'a pas sa queue. Bizarre...
Bon, quand ce sera suffisamment sec ( un ou deux jours) je vais révéler les éclaircies ( ocre jaune + blanc et une pointe de sienne) et fondre tout ça. Il faudra regarder par en dessous.
Sans vouloir me laisser entraîner dans le poil à poil que je considère outrancier (même si j'admire la dextérité) parce qu'un poil de cheval doit faire, en gros, un quart de millimètre ( 0,25 mm), c'est à dire à 1/32è: 0,0078 mm... Scusi, les copains, mais je n'ai pas les pinceaux ( oui, je sais, avec nos maths, on est chiant, dans l'artillerie, on est un peu fiers, quand même.). 
Je disais donc, en mettant une bonne perle de peinture sortie du tube, sans diluant, à suer son huile pendant un petit moment, et en la brossant doucement, toujours sans diluant et avec un vieux pinceau un peu rugueux, le tout dans le sens supposé des poils sur le corps du cheval, on crée par les épaisseurs normales , une impression de volume des poils. Ce n'est qu'une impression, mais nous sommes de grands magiciens.Non?
Il n'y a que la tête où je  n'ai pas appliqué ce principe, parce que les poils y sont courts, les nuances de teintes très délicates, et qu'il faut plus de précision pour répercuter l'expression de l'animal dans son moment.

Bon, les ''historieux'' , pas d'impatience, ça vient. le régiment, le petit Grenfell, les barbelés, la victoria cross, et tout et tout.
Revenir en haut Aller en bas
bono

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 27 Jan 2015 - 7:59

Philippe haute moi d'un doute stp, en regardant à nouveau les photo, je me demande si le sabot avant gauche ne rentre pas un peu à l'intérieur scratch  est ce une impression du à la photo ?

Tu parles de magicien, et tu t'es comporté comme tel Wink   un magicien utilise une assistante, jolie si possible, pour détourner notre attention.... toi ton assistante c'est la tête, pour nous détourner de l'absence de queue...


à suivre.... bounce

Wouaip bon c'est 8:00 faut pas trop m'en demander Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 27 Jan 2015 - 8:49

Tu as très légèrement raison, parce que le pied rentre très légèrement... J'ai essayé de le redresser, même à chaud, mais ça commençait à vouloir casser. Il faut avouer aussi que l'angle photo augmente beaucoup cet effet.
Tu as vu mon assistante? ça a marché. Faites la queue, maintenant pour l'attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Gribeauval

avatar


MessageSujet: La charge fatale   Mar 27 Jan 2015 - 10:39

Après un tel début... magique, sur ce post, je m'amuse...

A+
Gribeauval
Revenir en haut Aller en bas
michel94fr

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 27 Jan 2015 - 10:51

Charles avait bien vu.
Le(s) pied(s) antérieur(s) qui rentre(nt) : pied(s) serré(s) ou cagneux.
Cas tout à fait possible, mais l'artiste sculpteur a-t-il voulu cela ? L'esthétique en pâtit un peu, et le redresser est effectivement délicat.
Dans la réalité, ce sera un problème à plus ou moins court terme pour le cheval, surtout dans le cadre d'une utilisation militaire de l'époque.
un lien (entre autres) sur les aplombs du cheval
==>http://chevalevasion.blogspot.fr/2013/09/les-aplombs.html
Revenir en haut Aller en bas
bono

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 27 Jan 2015 - 12:19

Merci Michel, interessant

Philippe ne touche plus rien ce serait dommage de faire de la casse, c'est très léger et tu pourras le masquer le cas échéant lors de la mise en place du décor Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 27 Jan 2015 - 12:40

Merci Michel et Charles.
je n'ai pas l'intention de toucher quoi que ce soit, en effet.
En regardant bien (pour faire un peu comme vous...) cet effet ''en dedans'' , serré, pas cagneux, est surtout accentué par l'ébauche de marque sombre du fer sur le pourtour du pied. Ce trait n'est pas horizontal et remonte un peu côté intérieur, d'où un peu cette impression. Mais c'est vrai, cela vient surtout de la photo. Pas d'alarme grave , donc. ''Se manger'' les barbelés au grand galop, est une autre histoire.... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 27 Jan 2015 - 13:16

Des photos, j'en ai repris...



Oui je sais, ce cavalier n'a rien à voir ici, mais mon esprit fantasque n'a pas pu résister.
Bon, ce sont les deux antérieurs qui créent soucis. il y a deux phénomènes majeurs. Un léger défaut de moulage, mais léger et qui disparaitra avec le décor, et


là, on voit parfaitement que la sous couche noire déborde largement de la couronne sous le paturon gauche, et que les amorces de traces des fers des deux pieds renforcent cette impression. Il n'y a donc pas le feu au lac. A reprendre en finitions.

Sinon, pour Charles, ma magicienne:


.
Revenir en haut Aller en bas
bono

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 27 Jan 2015 - 13:45

Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
MarcM

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 27 Jan 2015 - 13:48

Quand le général De Gaulle disait que les deux guerres mondiales étaient en fait une guerre de Trente Ans... il n'avait pourtant pas vu le montage de Philippe....
Amicalement
Marc
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 27 Jan 2015 - 14:24

A cause du ''cromwell boy'' ?
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 27 Jan 2015 - 17:55

Ouh là, ça y est. C'est vraiment le post de la magie. Un coup de pouce était d'autant plus nécessaire que pour une fois l'Angleterre n'était pas mêlée directement à une affaire louche en Europe.......
Mais oui, les dates concordent. A savoir si les piquiers tchèques de Albrecht von Wallenstein se seraient bien entendu avec les Round Heads ?
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 27 Jan 2015 - 18:21

Eurydice2913 a écrit:
Gabriel a écrit:
Affaire à suivre une pièce de Philippe est toujours un événement.... j'ouvre le livre d'histoire, je m’installe sur mon pupitre et j'écoute le prof Barreaud...

olalalala pourvu qu'il n'y ai pas d'interro..... affraid affraid

On se fait un morpion Gaby?...affraid

 à toi Philippe! Très jolie pièce à venir!

Emilie reste sage et ne cherche pas à me dissiper!!!! c'est toujours les filles qui font le cirque.... lol!

Prof Barreaud ne va pas tarder à nous donner la leçon d'histoire....
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 27 Jan 2015 - 18:41

Heureusement, j'ai remis mon Round Head sur son cheval normal, parce qu'on partait dans du troisième degré. Pour les malheureux qui ont été pris entre Marc et moi; de la guerre de 1914 à 1945, on arrive à 31 ans, (1918-1939 n'est que le réarmement avant la 2ème ''Mi-temps''). la guerre de trente ans s'est déroulée de 1618 à 1648, en Europe continentale entre les catholiques du roi d'Espagne et les protestants de l'empereur d'Allemagne. Wallenstein fut le chef de file tchèque des partisans protestants contre les autrichiens catholiques, et c'est pendant cette période qu'en Angleterre a eu lieu la 'révolution' avec Cromwell et ses ''Round Heads'' ( la forme de leurs casques). Occupés chez eux, les anglais étaient un peu moins pesants sur le continent.
Le doute est venu du fait que les tenues des uns et des autres se ressemblaient beaucoup.
Vu la louche que je viens de mettre, une récré est la bienvenue! les filles , arrêtez d'embêter les garçons... Wink.
Revenir en haut Aller en bas
tira

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Ven 30 Jan 2015 - 17:24

Personne n'à fait de remarque sur la queue pour ne pas passer pour un obsédé.
Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Ven 30 Jan 2015 - 20:24

Sauf toi! hé hé hé... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Dim 1 Fév 2015 - 16:49

Légères avancées, toujours sur le cheval



Première constatation: trop d'ocre jaune sur les flancs..



deuxième je dois rajouter du fauve ( sienne) sur les saillants des muscles du poitrail et des hauts des antérieurs. En trois, la tête est un peu trop clair par rapport au reste du corps.

le tapis de selle est ni plus ni moins qu'une couverture kaki, comme l'uniforme des hommes.



Petit aperçu de la selle qui viendra à sa place. Elle est particulièrement fine et détaillée.
Et pour finir, le lancier hurlant, penché sur l'encolure et qui fonce tête baissée vers les barbelés. Que je n'ai pas encore amorcé.



je crois que je vais devoir repositionner la main qui tiendra la lance.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Dim 1 Fév 2015 - 17:15

Bon et bien je crois que tu as tout dit Philippe!!!

Mais qu'avaient-ils dans la tête pour foncer à cheval sur des barbelés???? quel chance avaient-il de s'en sortir vivant.... scratch scratch
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Dim 1 Fév 2015 - 18:30

1°: ces barbelés étaient civils ( enclos de champ et prés ) et ignoraient leur existence.
2°: on les avait appelé au secours d'une unité amies menacée. Ils n'avaient pas eu le temps de mener des reconnaissances, et comme les uns comme les autres étaient dans une phase de mouvements, ils ne pouvaient imaginer que les allemands, qui eux aussi venaient d'arriver, auraient eu le temps d'en installer.
3°: Les herbes dans les prés étaient hautes, pour cause de déclaration de guerre, on n'avait pas pu les faucher, et n'ont été vues qu'au dernier moment.4°: on n'arrête pas une charge ''plein pot'' de cavalerie sur un coup de sifflet bref.

Donc voilà le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
tira

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Dim 1 Fév 2015 - 18:33

Tu nous as planté oralement le decor , j imagine assez bien.
Avec la queue c'est de suite mieux ...
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Dim 1 Fév 2015 - 18:42

Et tu remarqueras que j'ai mis la queue derrière le cheval!!

Le barbelé fatal était celui qui entourait le terrain de la sucrerie dans la quelle les allemands avaient pris position. Le 9ème lancier fut renforcé d'un escadron du 4ème dragon. Environ 500 cavaliers ont chargé. 250 hommes et 300 chevaux ne sont pas revenus. Les autres se sont éparpillés partout comme ils pouvaient, le tout sous la mitraille d'infanterie et un feu d'enfer de l'artillerie allemande.

Mais c'est loin d'être le seul fait d'armes de la journée dans ce secteur.
Revenir en haut Aller en bas
tira

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Dim 1 Fév 2015 - 18:46

Belle idée de mise en scène là encore.
Revenir en haut Aller en bas
bono

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 2 Fév 2015 - 8:10

une pièce qui a de l'allure
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 2 Fév 2015 - 17:07

et l'allure en question, c'est le galop...



Premier essai sur le socle.



et oui il fonce sur les barbelés, mais...



J'avais prévenu qu'il ne les voit pas...



Bon, le décor, maintenant: sur un socle de l'ami Dino ( légèrement plus large que les socles MM), un tapis de brics et de brocs de chez Meridiana ( un vieil article) de sol sauvage, avec de petits cailloux d'un peu tous les chemins et plages ( et oui, Nice sert aussi à ça) voilà le sol. Une vieille brindille naturelle sert de poteau. les barbelés : une lame d'une vieille scie à découper le contreplaqué, des brins de fil téléphonique enroulés et collés le long pour les fils en croix, et deux fils téléphoniques torsadés, puis ajout des pics, pour le brin horizontal qui part librement vers la droite. Les barbelés sont cachés de la vue par des brins de fleurs naturelles séchées ( ancienne carte de communion de ma mère, née pendant cette guerre). 
Je peindrai les barbelés en rouillé plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
tira

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Lun 2 Fév 2015 - 21:57

Le décor ce coup est vraiment planté.
Revenir en haut Aller en bas
bono

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 3 Fév 2015 - 8:39

il est top ton décor Philippe, vraiment top, simple mais efficace  le barbelé juste masqué ce qu'il faut... j'adore.

la suite bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 3 Fév 2015 - 11:08

J'ai voulu un décor plus que simple, car cette pièce ne s'inscrit pas dans un dio ni même une saynète. c'est un cliché, un instantané qui fixe un évènement: un régiment de lanciers charge au galop un objectif, il n'a pas vu un obstacle létal : de barbelés bas. Trop tard!!!!
Cette pièce est pensée pour être et rester seule. La figurine doit rester le maître incontesté, et non pas s'intégrer dans un décor trop élaboré qui détournerait l'attention.
Autour de ça, ou plus exactement à partir de ça, j'ai mon histoire, que je vais pouvoir aborder dès le début de la mise en peinture du cavalier.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 3 Fév 2015 - 16:50

Je comprends mieux pourquoi ils ont chargés sans se douter des barbelés!!! vraiment j'adore...
Revenir en haut Aller en bas
marco

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mar 3 Fév 2015 - 19:52

un décors plein de piquant ...!
cela se présente parfaitement Philippe !
Revenir en haut Aller en bas
http://marcmussat.jimdo.com/
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mer 4 Fév 2015 - 19:29

Pourquoi avoir choisi cet épisode ? Un peu beaucoup parce que la figurine est dynamique et bien sculptée, un peu beaucoup parce que la peinture d'un cheval est toujours un grand moment, mais aussi pour tordre le cou encore une fois à de grandes idées fausses. Les retraites dans les batailles sont souvent confondues avec une course éperdue proche du sauve qui peut. On a vu ça en mai juin 40. Il n'y a rien de plus faux, mais on ne le dit pas assez.La honte, peut être.... Une retraite, est un mouvement général dans lequel on donne des coups de boutoirs violents avec le double espoir de retarder l'ennemi pour sedonner le temps de se rétablir, et au mieux d'arrêter son avance.
C'est un combat comme cela qui a eu lieu le 24 août 1914. Combat très lourd et plein de symboles:

Le combat d’Elouges du 24 août 1914 fait suite à la bataille de Mons. La 1ère armée allemande se lance à la poursuite de l’armée anglaise en retraite vers l’ouest.
Elouges se trouve en Belgique, entre Mons et Valenciennes, à environ cinq kilomètres de la frontière française. Le terrain du combat forme un parallélépipède de 3km du nord au sud et de 4,5 km d’ouest en est. Le champ de bataille est traversé par une voie locale de chemin de fer, allant d’Elouges à Quiévrain. Parallèlement à la Honnelle court la chaussée de Brunehaut, qui coupe la grand’ route de Mons à Valenciennes à l’est de Quiévrain. Il y a une sucrerie le long de la chaussée de Brunehaut, au nord d’Audregnies et plusieurs terrils à l’est de celle-ci.
La position d’Audregnies est favorable à la défensive. L’attaque allemande doit se dérouler sur un terrain plat vers une colline s’étendant du nord est d’Audregnies vers Elouges.
Deux batteries prennent position derrière la colline, la batterie L se trouve à gauche, près d’Audregnies.
Deux régiments de cavalerie se trouvent derrière Audregnies, au début de la route romaine. Le 9e lanciers occupe la droite.
Les Allemands s’approchent en confiance vu leur grande supériorité en effectif : tout le 4e C.A.
12h30 :
Subitement, un feu d’artillerie et de mousqueterie se déchaîne, provenant du nord et signale que les Allemands commencent leur attaque. La canonnade allemande tire à une portée de 1.800 m.
Le 9e lanciers, renforcé de pelotons du 4e dragons, galope vers l’infanterie allemande, qui se trouve à 1,8 km. Il traverse une nappe de balles tirées par l’infanterie. Les shrapnells de l’artillerie allemande ont peu d’effet sur un objectif qui se déplace rapidement.
Mais la charge se voit arrêtée par une clôture en fil de fer barbelé le long de la sucrerie, qui n’avait pu être décelé avant. Les cavaliers s’égaillent dans toutes les directions et certains chevaux trébuchent ensuite sur les voies de chemin de fer.
Ce fut comme la charge de la Brigade Légère à Balaklava, tout aussi courageuse, tout aussi excitante et tout aussi inutile. Ur les près de six cents cavaliers Partis à la charge, la lance à la main contre les mitrailleuses allemandes, 250 hommes et 300 chevaux furent tués.
16h :
Le reste du régiment, dont l’escadron du capitaine Francis Grenfell, trouva refuge sous un remblai de chemin de fer à voie étroite. Là , ils trouvèrent un officier d’artillerie et une douzaine de canonniers du 119th Royal Field Artillery, dont la batterie avait été mise hors d’état par les obus allemands. Ils étaient les seuls survivants. La batterie L avait  tiré 450 obus et il ne lui restait que peu de munitions.
Le capitaine Grenfell avait déjà été blessé à la main et à la jambe lors de la charge, mais il était décidé à ne pas laisser les canons tomber aux mains des allemands. Il galopa au milieu d’une grêle de balles et d’obus pour voir si il existait un chemin pour retraiter jusqu’aux lignes britanniques, et lorsqu’il en découvrit un , il galopa en sens inverse pour venir rechercher les siens, pour leur prouver que le risque n’était pas trop grand.
Dès qu’il revint à l’abri du remblai, il demanda des volontaires. Il rappela à ses lanciers que le 9th avait déjà sauvé des canons à Maiwand, et était venu plus d’une foi au secours de l’artillerie en Afrique du Sud. Tout le monde répondit à son appel. Laissant leurs chevaux derrière eux, et travaillant d’arrache pieds, ils tirèrent les canons par-dessus les morts, un par un , jusqu’à ce qu’ils soient en sécurité. A peine avaient ils tiré le dernier canon, que l’infanterie allemande apparut.
Ce fait d’armes valu la Victoria Cross au capitaine Grenfell. Mais dans cette affaire, deux régiments d’infanterie avaient été impliqués. Le 1st Bn Royal Norfolk Infantry Regiment et le 1st Bn , 22nd Cheshire Regiment. Pris dans le fracas de la bataille, le Cheshire ne reçut pas l’ordre de repli général, et resta seul en ligne. Sommé de se rendre par les allemands, il refusa tout net, et fut pratiquement exterminé. 62 soldats eulement survécurent et furent emmenés prisonniers de guerre en Allemagne, pour quatre ans.
       25,000 chevaux furent utilisés en 1914 ; 475000 en 1918. Probablement un million de  chevaux et de  mu mules furent utilisés sur les fronts britanniques pendant la guerre.
      256,000 moururent sur le front de l’ouest, 58000 du fait de l’ennemi, et le reste de maladie,   fatigue, sur- travail et conditions terribles du champ de bataille.
       En 1917, à Ypres, on a vu trois chevaux et six hommes être lentement engloutis par la boue.  Le lien  entre l’homme et le cheval pouvait être très fort. On disait que ‘’ le soldat arrivait à regarder son cheval presque comme une extension de lui-même.
       Cette figurine symbolise le fait que ce combat a marqué l’avant dernière charge de cavalerie lance au poing de 1914.
Revenir en haut Aller en bas
pascal91




MessageSujet: Re: la charge fatale   Mer 4 Fév 2015 - 20:38

Je suis presque un anti-militariste convaincu (sauf qu'il est important de répondre o l'offense) 
Quoi qu'il en soit.... 
Bravo pour ton travail (le tien et vous tous) et merci pour ce moment d'histoire.
(un petit nouveau qui se délecte de vos réalisations Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Phil54

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mer 4 Fév 2015 - 20:50

Super début mais ououille j'ai mal pour ce pauvre canasson affraid

En tout cas il est superbe, quel dynamisme cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://les-figs-de-phil.blog4ever.com/blog
tira

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Mer 4 Fév 2015 - 21:40

Merci encore Philippe pour "L'Histoire"
Revenir en haut Aller en bas
bono

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Jeu 5 Fév 2015 - 8:35

quand la petite histoire raconte la grande... 

Merci Philippe
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Ven 6 Fév 2015 - 18:04

Petite avancée du jour:



le même dans l'autre sens:



oui, ça nous a toujours fait rire. La cavalerie charge avec courage et brio, et elle ne sait jamais où elle est ni où elle va... Bon, bof..



Le travail du jour: les mors et les rênes, la corde fourragère autour de l'encolure (je vous recommande le noeud du pendu avec un fil aussi fin. Un régal).



rt une première approche de la selle. Je suis scotché par la finesse de la gravure des détails de cette selle....
Et pour finir, la petite favorite de Charles Wink




Ah ! j'allais oublier; il est évident que le premier qui me fait remarquer qu'il n'y a même pas de cavalier est instantanément viré de la classe...
Revenir en haut Aller en bas
MarcM

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Ven 6 Fév 2015 - 18:13

Musculature du cheval bien réussie. Et les yeux et les naseaux qui montrent qu'il force...
Pour le cavalier, on a tous compris qu'il était tombé... C'est bien ça ?
Wellington caractérisait ainsi ses cavaliers: "galloping at everything".
Amicalement
Marc
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Ven 6 Fév 2015 - 18:28

Non non, il n'est pas tombé. il a encore le pied gauche en l'air pour monter mais le cheval beaucoup plus vif est parti sans lui...
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Ven 6 Fév 2015 - 18:42

A noter que 'galloping AT everything'' ne veut pas dire vers n'importe où ou n'importe quoi, mais APRES n'importe quoi. Comme un jeune chien. c'est un peu pour cela qu'il évitait de la lancer, il savait qu'il était impossible de la rappeler (comme les jeunes chiens). Voir Ponsonby à Waterloo... la Union Brigade avec le 1st Bn the Royals, anglais; le 2nd North British Dragoons ( Scots Greys) écossais ; et le 6th (Inniskilling ) Dragoons, irlandais ( d'où le nom de la 2ème brigade, la 1ère était la brigade de la garde, et le tout était aux ordres de Lord Uxbridge). Très belle charge, beaucoup trop loin. N'a pas obéi aux ordres de rappel. Tellement étrillée par les cuirassiers et chevau-légers français qu'on ne l'a plus revue de toute la bataille  .
Revenir en haut Aller en bas
tira

avatar


MessageSujet: Re: la charge fatale   Ven 6 Fév 2015 - 21:00

Beau travail sur ta monture . Il a de l'allure.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la charge fatale   

Revenir en haut Aller en bas
 
la charge fatale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Travaux en cours :: Taille moyenne (du 1/35ème au 65 mm)-
Sauter vers: