AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Warhammer et moi!
Aujourd'hui à 23:05 par Denis le barbouilleur

» Thunderhawk Forgeworld - Début de la peinture !!
Aujourd'hui à 23:00 par Denis le barbouilleur

» Starwars Assaut sur l'Empire
Aujourd'hui à 22:48 par Denis le barbouilleur

» Vitrine de Wolf (Adrien)
Aujourd'hui à 22:44 par Wolf

» Quel type de chevaux utilisaient les Dragons?
Aujourd'hui à 20:15 par Thermidor

» Starship Troopers
Aujourd'hui à 19:01 par djedje

» NALANI
Aujourd'hui à 18:59 par Duck

» Testudo/la vie sauvage des marais
Aujourd'hui à 18:34 par djedje

» durée de vie de nos pinceaux
Aujourd'hui à 18:19 par Tatoo MC

» Peinture Lefranc & Bourgeois
Aujourd'hui à 18:18 par razorspoon

» Figurine du Premier EMPIRE en 180 mm
Aujourd'hui à 17:59 par MarcM

» Vitrine de Trajan. ADC Garde
Aujourd'hui à 17:49 par MarcM

» Semper Fidelis
Aujourd'hui à 14:22 par VITRUVE

» Femme Maya par Pisco
Aujourd'hui à 11:46 par Duck

» Vitrine Alain 2 :Polonais Voltigeur 14e de ligne 1813 MM 54m
Hier à 17:56 par pisco

» Luxumbra infinity bust
Hier à 17:27 par pisco

» Joaquin Palacios Studio
Hier à 16:25 par pisco

» 1944-1945. suite , avec une nouvelle série
Hier à 13:35 par bono

» Lugdunum
Hier à 8:48 par Mirofsoft

» La vitrine (IIIè) de Duck: Orc Léo
Hier à 8:46 par Duck

» Officeir Britannique avec chien
Hier à 8:35 par Ethno Dan

» Les petites prod' de Mâhar!
Hier à 8:04 par Denis le barbouilleur

» Normal ????
Jeu 21 Juin 2018 - 15:04 par bono

» Communauté de l'anneau, version Mithril
Jeu 21 Juin 2018 - 13:55 par pisco

» Chevalier de Béhourd - Tartar Miniatures 75 mm
Jeu 21 Juin 2018 - 9:22 par Barreaud


Partagez | 
 

  6 Septembre 1812: veille de la Moskova

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Ven 28 Déc 2012 - 15:50

La Moskova (autrefois orthographiée Moskowa en français, en russe : Москва-река pour Moscou-rivière) est une rivière de Russie et un affluent de l'Oka, donc un sous-affluent de la Volga.
Moskova, Moskowa et Moscou sont trois transcriptions d'un même mot russe : Москва (Moskva). Le nom de la ville de Moscou est emprunté à celui de la rivière.
La bataille de la Moskova, que les Russes appellent « bataille de Borodino » (près de Mojaïsk), fait référence à la rivière qui coule non loin du champ de bataille.

.Me voici plongé dans un nouveau projet, comme son titre l'indique, à la veille de la bataille de la Moskova, sur la route de Moscou.Nous sommes donc en 1812, au sein de la Grande Armée, et plus précisément au sein du 9 éme Corps, parmi les Hussards Badois et les Lanciers de Berg.

La Sixième Coalition, tombeau de la Grande-Armée (1812-1814)
La Russie au cœur de la nouvelle coalition
Le refus par le tsar de Russie d'accepter le blocus continental imposé par Napoléon est le ciment de cette 6 ème coalition qui compte dès ses débuts l'Angleterre qui a toujours combattue l'Empereur. Ce dernier, malgré la détérioration de la situation militaire en Espagne prépare son armée à l'ouverture d'un second front en Russie, mettant à profit la neutralité de l'Autriche depuis son mariage du 2 avril 1810 avec Marie-Louise d'Autriche.
Mais la retraite de Russie amènera les autres royaumes européens à rejoindre la coalition en 1813 ; la Prusse la Suède, la plupart des États allemands. et même l'Autriche dont un contingent militaire formait le XII ème corps de la Grande Armée.
Préparatifs en vue de la constitution de la "Grande Armée"
C'est à partir du début janvier 1811 que l'Empereur prépare la reconstitution de la "Grande Armée" et regroupe à cet effet trois de ses meilleures divisions: les deux fractions du corps d’observation de l'Elbe, l'armée d'Allemagne du maréchal Davoust et l'armée d'Italie du prince Eugène. Dès le mois de mars 1811, il avait fait rentrer d’Espagne via Irun et Bayonne la 3 ème compagnie du 2 ème bataillon, qui était avec le général Macdonald à Girone en Catalogne, afin de la mettre en garnison à Metz. Auparavant, il avait ordonné au maréchal Ney duc d’Elchingen commandant le corps d’observation de l’Océan de transférer ses troupes à Mayence où elles étaient en place le 15 février 1811. Il avait fait également transférer à Magdebourg les compagnies de pontonniers affectés au maréchal Davoust prince d'Eckmull commandant de l'armée d'Allemagne.

Puis Napoléon fait compléter les effectifs des pontonniers du 2 ème bataillon stationnées en Italie à 120 hommes avant de les regrouper à Vérone.

Ainsi l'Empereur qui connaît l’importance des pontonniers dans les guerres de cette époque regroupe ce corps spécialisé en Allemagne afin de les rapprocher de la Pologne dont il veut faire la base de départ afin d'envahir la Russie. Il dispose alors de deux bataillons de pontonniers à 13 compagnies, y compris la compagnie batave venue de Delf (Holland) car 4 compagnies du 1er bataillon sont engagées depuis 1808 en Espagne où elles éprouvent des difficultés. ,

Rassemblement des deux bataillons de pontonniers en Pologne.
C'est seulement à partir des mois de mai et juin que tous les pontonniers seront réunis aux environs de Dantzig (Pologne) où le général Eblé est sur place. C'est lui qui réceptionnera dans le courant du mois de juin 1812 une centaine de bateaux du modèle autrichien construits sur place. Il a sa disposition les 13 compagnies disponibles des 2 bataillons de pontonniers dont la compagnie batave venue de Delf (Hollande)
Le matériel comprend 120 bateaux avec leurs haquets, 42 voitures d'agrès, 54 voitures de type agricole et 8 forges de campagne. Environ 2.000 chevaux seront nécessaire pour tracter ces quelques 400 véhicules. Ainsi tout sera prêt pour être intégré à la Grande-Armée.



Les effectifs de la Grande Armée prête au départ
Bien que cette importante force militaire ne soit pas l'objet de notre propos, voici quelques éléments la concernant. En février 1812 et selon le rapport du maréchal Berthier, elle comprenait les effectifs suivants.:

-.678.080 soldats au total dont : 11 042 officiers et 344 871 sous-officiers et soldats français et 7.998 officiers et 284.169 sous-officiers et soldats étrangers . Cette armée intégrait de nombreux contingents étrangers sous commandement de généraux français, à l’exception du fort contingent polonais, comprenait ; 300.000 Français, Belges et Hollandais ; 95 000 Polonais : 35 000 Autrichiens : 25 000 Italiens : 24 000 Bavarois ; 20 000 Saxons ; 20 000 Prussiens ; 17 000 Westphaliens ; 15 000 Suisses :et enfin 3 500 Croates.

Subdivisée en 12 corps d’armée, son ordre de marche au départ des bases de Dantzig et Koenigsberg ses deux principaux ponts de ravitaillement et de ligne d'opération, elle partira en juin 1812 vers le fleuve Niémen et la Russie sous commandement direct de l'Empereur Napoléon relayé par le maréchal Berthier, chef de l'Etat-Major général. Elle était alors articulée en 3 colonnes marchant vers l'Est, la force principale étant face à la ville de Grodno, flanquée à sa gauche et au Nord par le X ème corps du général MacDonald dont l'objectif est Riga en Lettonie et à sa droite et au Sud par le IV ème corps du prince Eugène de Beauharnais, vice-roi d'Italie qui marche vers Pilony.

Le corps principal, où se trouvaient les pontonniers, comprenait en février 1812 et selon l'état des effectifs un total de 248.777 hommes répartis en 332 bataillons et 216 escadrons. Les officiers étaient au nombre de 9.625 auxquels s'ajoutaient 1.009 officiers d'Etat-Major. Son axe de marche était les villes de Lithuanie Kowno ( Kaunas) et sa capitale Vilnius (Wilna), étapes vers Moscou à l'Est. En outre, le X ème corps était chargé de la prise de Riga, étape obligée vers Kaliningrad, de nos jours Saint-Petersbourg .

L'artillerie et l'affectation de ses unités de pontonniers
L'artillerie du corps principal était aux ordres du général de division Lariboisière commandant du parc général avec ses équipages de sièges et de pont servis par les pontonniers. Au total l'artillerie était forte de 8645 hommes et de 2455 chevaux. Elle disposait de 13 compagnies de pontonniers aguerries dirigées par un Etat-major dirigé par le colonel Chapelle surnommé " le père des canonniers", assisté de Joseph Antoine Peyerimhoff, chef du 1er bataillon commandant le 1er équipage de pont, de Jean Baptiste Chapuis, chef du 2ème bataillon commandant le 2 ème équipage de pont; de Delarue chef de bataillon, commandant le 3 ème équipage de pont et enfin de Jean Henri Zabern, chef de bataillon directeur du parc. L'affectation des compagnies de pontonniers était la suivante;


Corps d'armée disposant des 5 unités de pontonniers du 1er bataillon
Force principale aux ordres de l'Empereur La Garde Impériale disposait d’un équipage de pont servi par la 3 ème compagnie du capitaine Georges Louis Braun
Le 1er corps d'armée du maréchal Davoust, disposait de la 5ème compagnie du capitaine André Bazelle.
Le II ème corps d’armée du maréchal Oudinot disposait de la 11 ème compagnie batave du capitaine George Benthien.
Le III ème corps du maréchal Ney disposait de la 8 ème compagnie du capitaine Martin Heckman

Les 8 compagnies de pontonniers mises à la disposition du Parc Général
1 er équipage de pont Formé par les 1ère compagnie du capitaine Larue, 7 ème du capitaine Jean Jacques Busch et la 9 ème du capitaine Joseph Baillot, toutes du 1er bataillon.
2 ème équipage de pont Formé par les 2ème compagnie du capitaine Joseph Gauthier,3 ème du capitaine Dorimon et la 4 ème du capitaine Armand Boulangé, toutes du 2 ème bataillon.
3 ème équipage de pont Formé par les 5 ème compagnie du capitaine Andrieux et la 6 ème du capitaine Joffre. Du 2 ème bataillon, elles étaient démunis de pontons mais étaient chargés des agrès et des matériels..
Pour mémoire, mentionnons que 4 compagnies du 1er bataillon se battaient depuis 1809 en Espagne ( les 2 ème, 4 ème, 6 ème et 10 ème compagnies) .

Autres corps d'armées
Prince Eugène de Beauharnais Le IV ème corps du vice-roi d'Italie qui marche vers Pilony avec le VIe corps d'Armée bavarois de Gouvion-Saint-Cyr et le IIIe corps de réserve de cavalerie de Grouchy. Ce corps se trouve au sud et à droite du corps de Napoléon. Il comprend 3 compagnies de pontonniers du régiment d'artillerie à pied de l'armée royale italienne, soit au total 300 pontonniers et 15 officiers.


Jérôme Bonaparte roi de Wesphalie Le Ve corps d'Armée du polonais Poniatowski et le VIIIe corps d'Armée westphalien de Vandamme avec le corps de réserve de cavalerie de Latour-Maubourg .

le VII ème corps d’armée saxon du général Reynier

Le IXe corps d'armée du général Victor

Le X ème corps d’armée du général Mac Donald , au Nord du dispositif. Parti de Tilsit son objectif était Riga et Saint-Petersbourg

le XIe corps d'Armée. chargé de la protection de la Prusse et de la Pologne

le XIIe corps d'Armée du général autrichien Schwarzenberg basé à Lublin puis à Byalistok.

Les 1er et 2 ème corps de cavalerie du roi de Naples Murat.





Le passage du Niemen marque l'entrée en Russie
Le 23 juin au soir, les premiers éléments de la Grande Armée arrivent avec Napoléon devant le fleuve Niémen large de 100 toises (200 mètres) qui marque la frontière avec la Russie . Comme l’a ordonné Napoléon, le général Éblé a sous ses ordres non seulement ses équipages de pont mais aussi les parcs du Génie avec les ouvriers et marins qui lui sont attachés. Tous, quel que soit leur grade, sont subordonnés aux officiers de pontonniers suivant les instructions directes de Napoléon.

Le premier pont est lancé près de l’embouchure de la rivière Jesia, à côté de Kovno par le premier équipage servi par le 1er bataillon et ses 1ère, 7 ème et 9 ème compagnies. Les deux autres sont lancés par la totalité du 2ème bataillon avec ses compagnies n° 2, 3,4, 5 et 6, à 300 mètres de distance du premier. A noter que la 3 eme compagnies (capitaine Bourges) revenait directement d'Espagne (Haute-Catalogne) via Metz. Les trois ponts sont achevés à 4 heure du matin et vont permettre la traversée des éléments d’avant-garde. Un quatrième pont sera placé sur les hauteurs d'Alexota, en arrière de l'armée.

Ci-dessus le passage de la Grande armée sur les 3 ponts lancés par les pontonniers.

Plus tard, l'armée d'Italie passera le fleuve le 29 juin devant Pilony sur le pont lancé par le 2 ème bataillon et les pontoniers italiens. Il restera en place le lendemain pour le passage de l'armée du roi de Wesphalie qui rejoignait le gros de l’armée et sera le 1er juillet à Grodno.

Puis le 2 ème bataillon lancera ensuite un pont de radeaux sur la Vilia pour le passage du 2 ème corps d'Oudinot qui se dirige vers Keydani.

Ce sera ensuite le passage de la Dwina à Polotz sur un pont de chevalet long de 58 mètres établi en 8 heures par la 5 ème ou la 6ème compagnies du 2ème bataillon démunie de bateaux et forte de 97 pontonniers. Jusqu'à la mi juillet, l'armée progresse sans résistance car les troupes russes refusent le combat et battent en retraite en brûlant leurs magasins. Le 28 juin aura lieu la prise de Vilna capitale de la Lituanie où l'Empereur lèvera une légion lituanienne. L’armée se regroupe Beszenkoviczi puis ce sera en juillet les prises de Minsk et de Borisow.

Le début des problèmes de transport de matériel
Les pontonniers, souvent à l'avant-garde avec les éléments de tête, éprouvaient des difficultés à faire progresser leurs matériels qui ne dépassaient pas 20 kilomètres par jour, même avec un renfort de 20 hommes qui devaient tirer avec les chevaux. Ceux-ci étaient rapidement épuisés et l'on dut compléter les attelages et laisser des voitures en arrière. Le 15 août les premiers éléments arrivent devant Krasnoé dont les ponts étaient détruits. Les pontonniers durent établirent le 18 août deux ponts sous le feu des batteries russes. Ils servirent le lendemain au passage des corps du maréchal Ney puis de Davoust qui prirent la ville.

Après cet intermède, l'équipage de pont continua sa route vers Witespk où il fit halte. Les chevaux étaient épuisés et il fallut laisser sur place une grande partie des haquets et des bateaux car on n'en utilisa seulement 28 sur les 120 du départ qui suivirent l'armée jusqu'à Moscou. Le 28 août l’armée est à la Viazma pillée par les russes puis Murat atteint Gjatz.


Le mirage de Moscou
Le 7 septembre 1812, à Borodino dit la Moskova pour les Français a lieu une bataille victorieuse qui ouvre la route vers Moscou

D'après
http://perso.numericable.com/rconnat/1812.html




Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Ven 28 Déc 2012 - 15:56

Je porterai donc toute mon attention sur le 9 ème corps,
Le Corps est sous le commandement du maréchal Victor. C'est un corps originellement destiné à la protection des arrières de la Grande Armée mais il se distinguera à la bataille de la Bérézina.

12e division
La division est sous le commandement du général Partouneaux.
Brigade Billard. 10e régiment d'infanterie légère.
29e régiment d'infanterie légère.

Brigade Blanmont. 44e régiment d'infanterie de ligne.
35e régiment d'infanterie de ligne.
Régiment d'infanterie provisoire.

Brigade Camus. 125e régiment d'infanterie de ligne.
126e régiment d'infanterie de ligne.


26e Division
La division est sous le commandement du général Daendels.

Brigade Damas 1e régiment d’infanterie de Berg: colonel ?.
2e régiment d’infanterie de Berg: colonel Hoffmeyer.
3e régiment d’infanterie de Berg: colonel Genty.
4e régiment d’infanterie de Berg: colonel Foersh. Mort à la bataille de la Bérézina.

Brigade Von Hochberg 1e régiment d’infanterie de Bade: colonel Von Franken
3e régiment d’infanterie de Bade: colonel Bruckner
Régiment d’infanterie légère de Bade: colonel Peternell

Brigade Prince de Hesse LeibGard Régiment de Hesse: colonel Von Follenius. Garde hessoise.
Leib Régiment de Hesse: colonel Gall.
ErbPrinz Régiment de Hesse: colonel Von Schauberg
8e régiment d’infanterie de ligne de Westphalie: colonel Bergeron


28e Division (Polonais)
La division est sous le commandement du général Girard

Brigade Soyez 4e régiment d’infanterie de ligne polonais: colonel Zdzilowiecki
7e régiment d’infanterie de ligne polonais: colonel Tremo
9e régiment d’infanterie de ligne polonais: colonel Cichocki

Brigade De Villiers 6e régiment d’infanterie Von Rechten:colonel Von Bose. Saxons.
8e régiment d’infanterie Von Low: colonel Jeschky, tué à la Bérézina. Saxons.


Division de cavalerie légère du 9e corps
La division est sous le commandement du général Fournier-Sarlovèze.
Brigade Larôche Régiment des hussards de Bade: colonel Larôche.
Régiment des chevau-légers du Prince Jean de Saxe: colonel Von Raysky.

Brigade Delaitre Régiment des chevau-légers lanciers de Berg: colonel Nesselrode.
Régiment des chevau-légers lanciers de Hesse: colonel Von Dallwigk.

d'après:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_de_bataille_de_la_Grande_Arm%C3%A9e_pendant_la_campagne_de_Russie#9e_Corps

Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Ven 28 Déc 2012 - 16:02


Alain de NIIIICE Aujourd'hui à 15:38

.Je ne tiens pas, par cette longue présentation, surprendre les spécialistes du Premier Empire, qui pourront apporter de l'eau au moulin par des anecdotes ou des compléments de documentations.Je cherche, par contre, à me surprendre moi-même par cette période, que je traite que très peu et à m'approcher le plus près possible de la réalité, bien sûr, avec le concours de Jean Jacques Prévot, qui est d'une grande aide concernant l'uniforme des mes Bâdois......

Un des acteurs de cette reconstitution:
François Fournier-Sarlovèze

François Louis Fournier-Sarlovèze, né à Sarlat, le 6 septembre 1773 et mort à Paris le 18 janvier 1827, est un général d'Empire français.

Fils d'un père cabaretier, François Fournier reçoit d'abord une solide instruction (il parle latin et est bon chanteur) auprès des moines de sa ville natale et devient clerc de procureur. Bel homme aux yeux bleus, en 1791, il vient à Paris, s'engage et, dès l'année suivante, il est sous-lieutenant au 9e régiment de dragons.

Affecté à l'armée des Alpes en 1792-1793, il se fait remarquer par des prises de position jacobines outrées, ce qui lui vaut d'être destitué après la mort de Maximilien Robespierre et même emprisonné à Lyon. Il parvient à s'évader et il est réintégré dans l'armée du Nord, puis dans celle de Sambre-et-Meuse. De nouveau destitué pour indélicatesses financières et absence illégale, il est réintégré et devient l'aide de camp d'Augereau. Mêlé à la curieuse affaire Donnadieu et suspecté de complot contre le Premier consul, Fournier est arrêté en mai 1802, emprisonné au Temple et envoyé en résidence surveillée à Périgueux.

Sous l'Empire
En avril 1805, il est réintégré pour commander les 600 hommes de l'expédition du contre-amiral Charles René Magon de Médine en Martinique, mais revient en France sans avoir débarqué. Protégé par Lasalle qui trouve en Fournier un bon alter ego prêt à toutes les frasques, il devient chef d'état-major de ce dernier et se distingue en 1807 dans plusieurs charges de cavalerie, à la Bataille d'Eylau, le 8 février 1807, à Guttstadt et à Friedland le 14 juin 1807. En récompense de ces faits d'armes, il est promu au grade de général de brigade le 25 juin 1807. Le cavalier est ensuite envoyé en Espagne et, entre les 18 et 23 mai 1809, il parvient à défendre la ville de Lugo avec 1 500 hommes contre 20 000 assiégeants. Il se signale encore une fois par un coup de colère en accueillant à coups de sabre un aide de camp placé auprès de lui par le secrétaire d'État Daru, ce qui lui vaut d'être mis en disponibilité. Il y repart cependant avec le 9e corps de l'armée d'Espagne sous Drouet d'Erlon et s'illustre encore dans des opérations de lutte antiguérilla et par sa charge du 5 mai 1811, à Fuentes de Oñoro, où, avec sa brigade (deux escadrons), il enfonce et sabre trois carrés de fantassins anglais.

Au cours de la campagne de Russie, il commande la 31e brigade de cavalerie légère composée de hussards badois, de chevau-légers hessois et de Westphaliens et charge à la bataille de Smolensk. Promu général de division le 11 novembre 1812 il se distingue quelques jours plus tard à la bataille de la Bérézina en écrasant 5 000 cavaliers russes en trois charges menées avec 800 chasseurs hessois et badois au prix de 500 d'entre eux. Fournier sert en 1813, à la bataille de Gross Beeren et à Leipzig. Il se rendit volontairement à Mayence. Il est créé baron d'Empire, mais il est destitué le 26 octobre suivant, à la suite d'une altercation verbale avec Napoléon Ier.

Restauration
Louis XVIII le rétablit dans son grade lors de la première Restauration (1814) et Fournier ne sert pas pendant les Cent-Jours. En 1819, Louis XVIII lui décerne le titre de comte, lui permet d'ajouter le patronyme de Sarlovèze à son nom et le nomme inspecteur général de la cavalerie. Le général comte François Louis Fournier-Sarlovèze prend également part à l'élaboration du nouveau Code militaire. Il meurt sans descendance, à Paris, le 18 janvier 1827.

Surnommé "El Demonio" (le Démon) par les guérilleros espagnols, tant pour sa brutalité que pour son efficacité redoutable dans les opérations de lutte antiguérilla, il fut l'un des rares personnages d'origine roturière à avoir été distingué par deux titres nobiliaires, l'un conféré par l'Empereur, l'autre par le roi de France.
D'après Wikipédia

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
michel94fr

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Ven 28 Déc 2012 - 19:07

Merci pour toute l'informaton que tu nous fournis.
Je vais lire tout cela avec beaucoup d'intérêt. study
Et rien de tel pour s'imprégner d'un sujet que l'on en soit le réalisateur ou le spectateur. Cool
Revenir en haut Aller en bas
laurent

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Ven 28 Déc 2012 - 20:34

he ben dis donc Alain affraid
partis comme tu est !!tu vas pouvoir attaquer tes mémoires lol! ouais bon
sinon merci pour ces infos ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
philou09

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Ven 28 Déc 2012 - 22:09

Ca va être encore du lourd !!!!!

Pffff que de recherches, mais c'est pour notre bien !!!!!

Qui a dit comme l'oréaleeeeeeeee ??? lol! au
Revenir en haut Aller en bas
Reptor

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Sam 29 Déc 2012 - 8:48

Pas moi Philou, promis mais c'est vraiment parce que tu le vaux bien cheers !!!!! Agréable mise en bouche Alain, j'attends la suite avec impatience !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tutofig.com
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Sam 29 Déc 2012 - 9:34

Dans ce contexte historique, je vais placer ma saynète, sur la route de Moscou et, comme le titre l'indique, à quelques lieus du village de Borodino.
A la croisée de chemins, nous trouverons un Aide de Camp, transmettant les directives à un officier des "Lanciers de Berg", ainsi qu'à un officier des "Hussards de Bâde".Les tenues seront un peu disparates, l'un portant une tenue assez légère, quant aux autres, ayant vêtu des tenues un peu plus chaudes.....Ces différences vestimentaires s'expliquent par l'instabilité du climat de ces périodes de fin d'été.
En effet, en excusivité, d'après le Journal d'un rescapé, revenu de "L'enfer blanc".D'après "La Dépêche Impériale" de l'époque:
On trouvera dans nos pages d'information tous les détails sur les terribles revers que nous avons subis-si près de la victoire-en Russie.Ici, nous n'avons voulu que présenter, dans toute son objectivité, un document.Nous le dédions aux soldats de la Grande Armée.Partis plus de 600 000, ils ont laissé près de 400 000 des leurs-dont quelques prisonniers- dans les steppes ou dans les glacières russes.Nous avons pu nous procurer clandestinement ces notes affreuses dont nous publions les extraits les plus significatifs.Puissent-ils faire réfléchir les princes qui nous gouvernent.
26 Juin 1812:nous traversons le Niémen sous une pluie torrentielle.Ce n'est sans doute qu'un orage.
29 Juin: curieux Les Polonais de Lithuanie, que nous libérons, ne nous acclament pas
30 Juin:Pas de pain.Il pleut.
1° Juillet: Chaleur effrayante.Nous maraudons pour nous nourir.
7 Juillet: c'était une belle ferme intacte.Mais les greniers étaient vides.
27 Juillet: j'ai budans une ornière de la pisse de cheval.La poussière fait croute sur les yeux.On se protège avec des feuilles.
13 Août: les Russes sont incroyables.Quand ils sont morts, il faut encore les pousser pour qu'ils tombent.
15 Août: Saint Napoléon.On nettoie ses armes.
18 Août:combat rapproché à la baionette.On finit presque en arrachant les cheveux des Russes.
28 Août: les chevaux meurent, plus de vin.
1° Septembre: de nouveau, la pluie.Cette fois, on s'enlise.
4 Septembre:Froid vif.Le soleil, enfin, sèche le sol.....

D'après "Le Journal de Napoléon", Gérard Caillet aux éditions Denoel

La suite, sera la bataille de la Moskova, à Borodino.
Alain de NIIIICE
Président









Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Sam 29 Déc 2012 - 18:36


.Fin du contexte historique et passons du coté de la saynète.
Je vais donc commencer par un des personnages demandant le plus d'attention: l'Aide de Camp.
Ce sera donc un aide de camp de Général de brigade, puisque Fournier de Sarlovèze ne sera promu Général de Division que le 11 Novembre 1812.Ce détail a son importance pour l'interprétation de la couleur du brassard de l'aide de camp.

Pour les aider dans leur tâches de commandements, les Généraux Français de l'Empire disposent d'un personnel réuni en état-major qui est chargé de l'organisation, de l'administration et de la transmission des ordres.Ce personnel est plus ou moins important, selon l'effectif des troupes considérés, car, hormis le grand quartier général, les grandes unités rassemblent les corps d'armées, les divisions et les brigades.Le premier poste est celui de l'adjudant-commandant, qui fait fonction de chef d'état-major et est secondé par des officiers adjoints.Pour la transmission des ordres, il est prévu un certain nombre d'aides de camp, dont le rôle dans bien des cas ne s'est pas borné simplement à tranmettre les ordres du Général.L'ensemble des tenues de ce personnel est réglementé selon un décret , mais qui a été librement interprété et a ainsi donnélieu a des uniformes particulièrement riche.Ces tenues évolueront également avec le temps.
Outre la transmissiondes ordres, un aide de camp d'un général de division doit être capable de rendre compte d'une situation et de l'analyser.Il doit également pouvoir suppléer le déficit de commandement d'une unité, en prenant en charge celle-ci.
Les brassards portés par les aides de camp sont bleu ciel pour le général de brigade, rouge pour un divisionnaire et blanc pour un commandant d'armée.
Les premiers aides de camp sont des officiers supérieurs, secondés par des officier subalternes permanent, ou bien détachés d'un corps de cavalerie.Ils portent dans ce cas leur uniforme d'origine complété par un brassard d'état-major.
D'après A.Jouineau.Figurines-2005

En conclusion, mon aide de camp , qui aurait très bien pu se nommer Liébert, ou Cyrès comme Wechmuster, portera une tenue aux couleurs des Hussards de Bâde.

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
marco

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Sam 29 Déc 2012 - 19:14

un vrai petit cours d'histoire...
très sympa pour les non/très peu initiés...
cela va être très interessant.
tu pars sur des bases MM ou historex ou autre chose ?
Marc
Revenir en haut Aller en bas
http://marcmussat.jimdo.com/
Simon64

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Sam 29 Déc 2012 - 23:37

Excellent point de départ ....
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 30 Déc 2012 - 0:08

Si ma doc n'est pas trop fausse, l'illustration que tu montres représente le colonel Von Cancrin accompagnant Fournier Sarlovèze en 1812.
Il n'était pas aide de camp mais il commandait le régiment de hussards badois. Il a été tué lors de la bataille de Czaznicki, qui s'est déroulée les 12 et 14 novembre. A la veille de la Moskova, il ne lui reste plus que deux mois à vivre. Il était célèbre par son chapeau ( un peu comme Marbot) alors que son régiment portait le shako.
Mais bien sûr, un Liebert ou Wechmuster, ''à la suite'', peut s'habiller comme son colonel, s'accrocher un brassard rouge d'AdC de général de brigade et faire l'affaire. Pourvu qu'il soit en pantalon gris à double bande rouge ( il est en habit) et pas en culotte hongroise( rouge. Réservée à la tenue avec dolman). La cocarde de son chapeau est bien blanche et rouge (Bade) le rouge au centre.
Pour la petite histoire, un Von Cancrin, né en 1774 ( contemporain, donc) a émigré avec son père (minéralogiste) en Russie en 1797, s'est fait appeler Georg, et y est resté toute sa vie jusqu'en 1845. Il est connu pour avoir travaillé longtemps à l'émancipation des serfs.

Vas y Alain, on est avec toi, comme tu vois!
Revenir en haut Aller en bas
Ancien_Grognard

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 30 Déc 2012 - 4:11

Revenir en haut Aller en bas
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 30 Déc 2012 - 6:22

Merci pour ce complément d'info, Philippe....Dommage que l'on ait sauté des réunions, j'aurais eu cette doc de vive voix.....

Donc, je vais partir sur un Wechmuster, , habillé comme son colonel......avec le bon pantalon.et le brassard bleu ciel....que tu m'indiques rouge ?? ( Fournier n'était pas encore Général de Division le 6 Septembre 1812....)

Marc, ce sera du "Métal Modèles".....( pas trop attiré par la résine ou autre matière de même type....)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 30 Déc 2012 - 7:56

Bougre d'erreur, je la fais souvent celle là. Pourtant je sais bien que c 'est bleu et pas rouge. Excuses moi.
Revenir en haut Aller en bas
bono

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 30 Déc 2012 - 9:15

Superbe projet Alain
Merci pour l'historique, ça cale bien le projet

Comme Philippe : on est avec toi Wink vas y fonce....
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 30 Déc 2012 - 13:53

Pourquoi double bande écarlate ?? sur l'illustration, il semblerait qu'une seule bande soit visible....t'as de la doc, la-dessus , Philippe ??
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 30 Déc 2012 - 14:05

Regarde bien la photo que tu mets en démo, il y a deux bandes. Je pourrai te montrer le 4 janvier, la doc est une gravure de Girbal, je crois, du livre ''soldats et uniformes du premier empire''. Ma, non vox Dei....
En pantalon gris, qui va avec l'habit, la bande est double ( un peu comme les lanciers polonais et autres) : tenue d'officier . Elle n'est simple que sur la sur-culotte avec les boutons apparents,
tenue d'homme du rang.
Ces bandes, doubles ou simples (et on comprend la différenciation) sont des rappels de l'arme ou du régiment d'appartenance. C'est un phénomène qu'on retrouve dans de nombreuses armées.
Revenir en haut Aller en bas
bono

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 30 Déc 2012 - 17:26

Je me mêle à la discussion Wink

Ayant dans ma bibliothèque le livre ''soldats et uniformes du premier empire'', j'ai jeté un oeil et du coup je confirme les dire de Philippe, regarde surtout la page 172, on voit bien sur le mollet les deux bandes....
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 30 Déc 2012 - 18:08

Alors...OK pour 2 bandes.....
J'avais le doute par rapport au galon de la schabraque....

Charles, si tu as de la doc sur les hussards de Bade ou les Lanciers de Bergs ( officiers pour les 2....) suis preneur aussi, même si j'ai des spécialistes autour de moi, Philippe et Jean Jacques....

Merci les gars.....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
bono

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 30 Déc 2012 - 18:35

Ok, je te prépare un MP avec ce que j'ai... Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 30 Déc 2012 - 18:51

Merci, Charles.....super !!!!
C'est nickel !!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
bono

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 30 Déc 2012 - 18:56

De rien Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 30 Déc 2012 - 19:10

moi j'attend le resultat final comme a ton habitude ca va "cartonner" alain
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Mar 1 Jan 2013 - 9:54

Avec mes meilleurs voeux à tous les membres du forum,
Voilà un tout petit bout de doc pour faire avancer ta scène.Alain, Les 4 régiments de la division de Fournier:
1- et 2- : les chevau légers de Berg, dans leurs deux tenues:

[img][/img]

[img][/img]

3- chevau légers saxons; régiment du Prince Jean:
[img][/img]

4-Chevau légers hessois:
[img][/img]

5- Hussards badois:
[img][/img]

Vendredi, j'amènerai le livre, il y a plus de détails dedans. Aiguise bien tes pinceaux, l'année ne fait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Jacques PREVOST

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Mar 1 Jan 2013 - 10:20



Impressionnante ton introduction sur le sujet et bigrement détaillée.
Je m'attends encore à un superbe décor dont tu as le secret...

J'en profite pour souhaiter la bonne année à tous

J.J.
Revenir en haut Aller en bas
alainlafay

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Mar 1 Jan 2013 - 11:04

Bonne année également à tous.
Alain, pas d'erreurs possibles avec Jean-Jacques et Philippe comme piliers "historiques"...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.etendardoccitan.fr
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Mar 1 Jan 2013 - 11:41

Merci Alain ( devinez lequel...) ,tu nous places sur un drôle de piédestal.... meilleurs voeux à toi aussi!
Revenir en haut Aller en bas
daniel01

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Mar 1 Jan 2013 - 12:46

que du lourd sur ce post!!!!!
pas étonnant que les piliers "historiques" (ou devrais-je dire "bistroriques" ?) se déchainent

bravo Alain et bon courage pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Mar 1 Jan 2013 - 13:26

Non mais dis donc Daniel! tu parles de gens sérieux ( du moins Jean Jacques, parce que les autres..... mouai...). Et puis le lourd, du quel s'agit il?
Bon j'arrête là. Il faut laisser la place à ''l'artissssse''.
Revenir en haut Aller en bas
Reptor

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Mer 2 Jan 2013 - 9:46

C'est pas faux ! Et superbe doc en tous cas !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tutofig.com
philou09

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Mer 2 Jan 2013 - 19:11

Hâte de voir les premiers coups de pinceaux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 6 Jan 2013 - 16:21

Vous l'aurez compris, je vais partir de l'aide de camp, remis lors du concours de Sèvres, en 2011, pièce sculptée par Bruno Leibovitz.Pour en faire un aide de camp, issu des Hussards de Bade, je vais m'inspirer de l'image du Colonel Von Cancrin, qui ne fut jamais aide de camp, comme nous l'a spécifié Philippe, à juste titre:

[img][/img]

[img][/img]

Cette dernière photo afin de travailler sur les modifications a apporter à la pièce d'origine, modifications effectuées en collaboration avec Jean Jacques, aux mains un peu plus expertes que les miennes ( moi, et mes gros doigts, j'aurai fait un véritable massacre, presque à la tronçonneuse )

1/ Suppression de l'aiguillette et rajout des franges d'épaulettes par de l'historex, (là c'est moi ) et ultérieurement, remplacées par du milliput
[img][/img]

2/ remplacement des jambes par celles du capitaine de Hussard du 3ème rég. , remis par l'Etendard Occitan, lors d'un concours à Blagnac
[img][/img]

Et ensuite, ponçage afin de mettre la bande à nu et tout ceci, afin de se rapprocher de la tenue portée par Von Cancrin.
Et cette bande aura été l'objet de bien des discussions au sein des CBA, lors de notre réunion, Vendredi soir
A suivre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Ancien_Grognard

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 6 Jan 2013 - 17:06

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 6 Jan 2013 - 18:16

sacré transfo encore une belle realisation a venir comme a ton habitude alain
Revenir en haut Aller en bas
marco

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 6 Jan 2013 - 21:25

ça demarre très fort Alain
je présent une superbe réalisation
Marc
Revenir en haut Aller en bas
http://marcmussat.jimdo.com/
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Dim 6 Jan 2013 - 21:29

Eh ! attention Antonio Augusto ! on est plusieurs, à Nice, et on n'a pas peur. D'ailleurs, on est tous derrière notre chef gaulois!
Revenir en haut Aller en bas
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Lun 7 Jan 2013 - 15:57

Pour la bande du pantalon, alors là, 2 options possible:
1bande, simple, et qui m'arrange bien, portée jusqu'au grade de sous-lieutenant.C'est tout bon, mais un sous-lieutenant ne pouvait être ADC, ne pouvant pas .Domaaaage !!!!
Donc, double bande, à partir du grade de lieutenant...OK, allons-y....mais à nouveau, p'tit probleme: la bande n'est plus assez large.....donc, la supprimer, en ponçant mais lc'est que j'ai commencé la peinture de l'habit.
Et la dessus, Ivo réda donne une idée, concernant les festons des schabraques....Mais c'est sûr, mon cher Alain, je vais utiliser le principe, adapté à la bande du pantalon....et la peindrai en trompe l'oeil

[img][/img]

et le début de la confection de cette double bande
[img][/img]

Les autres suppressions à effectuées sur la pièce d'origine seront celle de l'aigle sur la giberne, celle des ganses du chapeau....


Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Lun 7 Jan 2013 - 16:22

Doucement. avec le sous lieutenant. Les aides de camp étaient nommés par choix ( ou recommandation). Un sous lieutenant est par définition un jeune officier qui débute sa carrière. Il est considéré encore plus en moins en période de confirmation. Mais statutairement, rien n'empêche de le retrouver avec ce titre d'AdC. Lorsque celà se produit, il est plutôt assistant d'AdC, ou AdC ''à la suite''. Mais c'est rare et sujet à discussions, vu la palette de fonctions diverses de l'AdC, qui demandent toutes de l'expérience ( savoir évaluer une situation et la rapporter à son général, reconnaitre les cantonnements futurs d'une grande unité de plusieurs milliers d'hommes et de chevaux....) et d'autorité ( sur ordre du général, prendre le commandement d'un régiment au plus fort de la bataille quand un colonel vient d'être tué, alors qu'il reste des officiers présents.....) . Bien sûr, il se peut qu'à un moment donné, tous les AdC soient pris par une mission et que le jeune se retrouve ''à marcher'', celà a d'ailleurs été le cas avec le fils d'un maréchal et la cause de rancunes tenaces... Mais ......
Revenir en haut Aller en bas
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Lun 7 Jan 2013 - 16:40

Ouhai, ok.....mais le probleme ne se pose plus, étant donné que je traite un aide de camp, et non, un assistant....et tes renseignements ont déja été traités en début de post, lors de ma présentation des AdC.....Alors, mon p'tit Philippe, on ne relit pas les débuts de post.....mais t'as raison, car le faire à chaque fois, on n'avance plus.....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
bono

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Lun 7 Jan 2013 - 17:39

bon début Alain

y a comme un vent de transformation sur le forum en ce moment Wink pour notre plus grande joie, bien sûr.

bonne continuation
Revenir en haut Aller en bas
http://cbfigurines.jimdo.com
Mirofsoft

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Lun 7 Jan 2013 - 17:43

Donc le but est de faire une scénette avec :

Aide de Camp, transmettant les directives à un officier des "Lanciers de Berg", ainsi qu'à un officier des "Hussards de Bâde"

J'ai eu du mal a dénicher l'info
Celà s"annonce intéressant
A en voir plus

Michel
www.mirofsoft.com


Dernière édition par Mirofsoft le Mar 8 Jan 2013 - 10:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mirofsoft.com
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Lun 7 Jan 2013 - 19:07

Une lorgnette a deux bouts, comme un bout de bois d'ailleurs. Mon p'tit Alain. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Lun 7 Jan 2013 - 19:16

Mirosoft , t'avais l'info en début juste après l'historique, où je disais:

"Dans ce contexte historique, je vais placer ma saynète, sur la route de Moscou et, comme le titre l'indique, à quelques lieus du village de Borodino.
A la croisée de chemins, nous trouverons un Aide de Camp, transmettant les directives à un officier des "Lanciers de Berg", ainsi qu'à un officier des "Hussards de Bâde".Les tenues seront un peu disparates, l'un portant une tenue assez légère, quant aux autres, ayant vêtu des tenues un peu plus chaudes.....Ces différences vestimentaires s'expliquent par l'instabilité du climat de ces périodes de fin d'été."

Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Duck

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Lun 7 Jan 2013 - 19:59

Bonsoir, c'est ce jour là que l' Empereur présenta le portrait de son fils, le Roi de Rome à ses grenadiers. Une anecdote bien connue.
Au plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
philou09

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Mar 8 Jan 2013 - 1:00

Barreaud a écrit:
Une lorgnette a deux bouts, comme un bout de bois d'ailleurs. Mon p'tit Alain. Razz


Et pan !!!!! Aie, aie, aie, pas taper, pas taper !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Barreaud

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Mar 8 Jan 2013 - 13:04

Non mais dis dis donc! tu as vu l'heure? tu vas filer au lit, et vite! allez, au dodo!
Maître Alain est en plein contexte historique. Ce n'est pas le moment de le dissiper.

Sale gosse....
Revenir en haut Aller en bas
philou09

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Mer 9 Jan 2013 - 1:48

lol! Tu ne faisais pas la sieste niçoise à cette heure avancée du début d'après midi, toi ????

Et tu as vu, ce soir non plus, pas encore au Sleep !!!!!




Le sale gosse vous bien fort !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Mer 9 Jan 2013 - 9:00

L'Aigle et les Joncs de la giberne seront remplacés par:

[img][/img]

je tenterai le coup en peinture, un peu épaisse pour donner un certain relief
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Alain de NIIIICE

avatar


MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   Jeu 10 Jan 2013 - 15:49

La revue de détails terminée, concernant les petites modifications de cet AdC, je vais me consacrer maintenant, à la mise en couleur.Je ne vais pas commencer par le cavalier mais par le cheval.
Aucun défaut de joint ou autre n'apparaît, une fois l'apprêt sous couche passé.Le cheval ne subira aucune modification.

[img][/img][img][/img]

Mon cheval sera un bai.
D'après Eugène Lelièpvre,la recette pour les chevaux bais"qui sont: ordinaire, clair, chatain, cerise, acajou ou foncé"peut être la même que pour les alezans correspondants.Mais les crins et les extrémités sont noir.Beaucoup de bais présentent des pommelures ton sur ton, principalement sur la croupe et sur les flancs, mais personnellement, je ne les représenterais pas sur mon cheval.

Pour établir cette robe, je vaios suivre les conseils, donné dans " le coin du débutant", d'après un article de Jean Pierre Duthilleul:
Sous couche, humrol 86 ( un vert tirant sur le marron), un ton de base avec de la T.O.B, ombré avec noir +bleu, et l'éclairage, avec un jaune cadm.foncé+rge breughel.Bien sûr, avec les huiles en ma possession

La sous-couche:
[img][/img][img][/img]

et premier passage à la t.o.b
[img][/img]
[img][/img]

A suivre.....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevaliersbaiedesanges.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 6 Septembre 1812: veille de la Moskova   

Revenir en haut Aller en bas
 
6 Septembre 1812: veille de la Moskova
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Travaux en cours :: Taille moyenne (du 1/35ème au 65 mm)-
Sauter vers: